Enfin ! Des chercheurs israéliens inventent une solution non-chirurgicale contre l’obésité

Featured Video Play Icon
Shares

Pour résoudre le problème de santé publique qu’est l’obésité, des chercheurs de l’Université Hébraïque de Jérusalem encadrés par des professionnels de la santé du Centre Médical Universitaire d’Hadassah (gastro-entérologues, chirurgiens et cliniciens) ont développé un nouveau type de manchon gastrique, appelé MetaboShield. Selon le Dr Ishay Benuri-Silbiger : “L’idée était de suivre la forme du duodénum, le segment initial de l’intestin grêle”. Le duodénum est le seul segment fixe de l’intestin grêle, le reste étant mobile ; sa forme naturelle en “C” contribue au maintien du manchon gastrique en place, malgré les mouvements péristaltiques du tube digestif, bloquant ainsi l’absorption des aliments sans nuire à l’intestin.

MetaboShield : un manchon gastrique non-invasif

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Selon le Dr Yaakov Nahmias, directeur du Centre de Bio-Ingénierie de l’Université Hébraïque de Jérusalem, ce nouveau manchon gastrique inséré dans l’intestin grêle par voie endoscopique (généralement via la gorge) et avec sédation, pourrait être la prochaine grande innovation favorisant une perte importante de poids puis la stabilisation de celui-ci, sans avoir recours à la chirurgie. Il précise : “ce dispositif ne provoque aucun dommage sur la paroi intestinale, ce qui le rend donc unique”.

 

MetaboShield est un tube semi-flexible, rigide sur la longueur et flexible sur le côté. Aucune chirurgie, incision ou anesthésie générale ne sont nécessaires. Le manchon gastrique permet de réduire de manière significative la taille de l’estomac car tous les aliments passent à travers ce tube.

Le groupe d’experts estime que cette nouvelle procédure endoscopique s’adresse aux millions de personnes obèses préoccupées par la complication des procédures actuelles de pontage gastrique. “C’est un énorme marché inexploité”, a déclaré Yair Timna, étudiant en MBA en charge du business-développement du projet.

MetaboShield compte parmi les nombreux projets mis en place par l’Université Hébraïque de Jérusalem et l’hôpital d’Hadassah et s’inscrit dans un programme appelé BioDesign, lequel a été créé il y a à peine un an par le Dr. Yaakov Nahmias et le professeur Chaim Lotan, directeur de l’Institut de Cardiologie du Centre Médical d’Hadassah.

BioDesign a élaboré quatre projets, dont MetaboShield, lesquels ont tous été attribués à des entreprises de transfert de technologie de l’Université Hébraïque de Jérusalem et du Centre Médical Universitaire d’Hadassah en vue d’une commercialisation. Les deux fondateurs de BioDesign accompagné du professeur Dan Galai, ancien doyen de l’école de commerce de l’Université Hébraïque, avec l’aide du Dr Todd Brighton, directeur du programme Biodesign à l’Université de Stanford, ont mis en place BioDesign à l’Université Hébraïque de Jérusalem, soit le premier programme universitaire israélien d’innovations médicales.

Biodesign est donc une approche multidisciplinaire fondée sur l’innovation médicale et effectuée par une équipe. Le programme est destiné aux étudiants en médecine les plus méritants, aux étudiants en cycle supérieur de génie biologique et en “business”. L’enseignement porte sur les sciences et la manière de commercialiser une innovation médicale. Les équipes reçoivent une liste de problèmes cliniques recueillis auprès des hôpitaux israéliens et américains et évaluent de façon critique leur potentiel commercial. Une fois qu’ils ont identifié un besoin clinique à fort potentiel commercial, ils trouvent une solution technique qui peut être protégée par un brevet. Les étudiants sont encadrés par quelques-uns des meilleurs experts universitaires et industriels d’Israël qui apportent leur expérience en terme de découverte scientifique, d’applications cliniques et de développement d’entreprise.

MetaboShield : une alternative à la chirurgie bariatrique

Beaucoup de gens ont peur de sauter le pas en raison des risques généraux de la chirurgie et des risques spécifiques de la chirurgie gastrique (fuites liées a des sutures détériorées, caillots de sang ou infections), sans compter son coût important.

MetaboShield représente donc une alternative significative à ce qu’on appelle la “chirurgie bariatrique”. A ce jour, la chirurgie bariatrique regroupe un ensemble de techniques qui peuvent être classées en deux types principaux d’interventions :

-Les premières interventions visent à réduire la capacité gastrique, c’est-à-dire le volume utile de l’estomac, et/ou, à réduire la vitesse de vidange de l’estomac afin d’obtenir un sentiment de satiété plus rapidement avec la pose d’un anneau gastrique (acte chirurgical réversible), ou bien la gastrectomie, opération la plus fréquente qui consiste à retirer les deux tiers de l’estomac, mais cette technique est irréversible.

– Les secondes, dites mixtes, associent à cette restriction gastrique, la création d’un système de dérivation dans le tube digestif afin de diminuer l’absorption des éléments nutritifs par l’intestin avec le by-pass gastrique. L’opération la plus contraignante entraînant une importante perte de poids mais comporte la plus forte mortalité et d’importantes contraintes à vie.

“Actuellement, il existe un manchon gastrique artificiel sur le marché, mais il nécessite l’utilisation d’un stent, qui doit être retiré chaque année pour entretien. Ce système se veut donc beaucoup plus contraignant. Par contre, MetaboShield peut rester en place indéfiniment”, a précisé le Dr. Yaakov Nahmias.

La commercialisation de MetaboShield devrait intervenir dans les cinq années, car le dispositif devra suivre des processus de vérification (notamment ceux de la F.D.A), avant que les médecins puissent commencer à l’utiliser. L’équipe de chercheurs doit également décider du type de plastique qui sera utilisé. Le Dr. Yaakov Nahmias précise “qu’il existe, aujourd’hui, une large disponibilité de matériaux synthétiques que le corps ne rejette pas quand ceux-ci sont insérés de façon permanente à l’intérieur”.

Enfin, le Dr Yaakov Nahmias affirme : “il y a eu un grand intérêt de la part de nombreuses entreprises pharmaceutiques et de dispositifs médicaux, qui voient en MetaboShield, un potentiel énorme”.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 936 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.