Percée médicale : Découverte du mécanisme biologique de l’asthme

Shares

Une étude de l’Université de Tel-Aviv en Israël vient de dévoiler le mécanisme biologique responsable de l’asthme et des allergies respiratoires. Cette découverte va améliorer de manière cruciale le traitement thérapeutique de l’asthme et de toutes les maladies liées à la prolifération des globules blancs.

L’étude a été réalisée par le Dr Ariel Munitz de la Faculté de Médecine de l’Université de Tel-Aviv. Elle dévoile le mécanisme biologique à la base de la prolifération des polynucléaires éosinophiles, variété de globules blancs responsables de la plupart des symptômes des maladies inflammatoires chroniques comme l’asthme, les allergies, les maladies inflammatoires intestinales et même certaines formes de cancer. L’étude a été publiée le 9 novembre 2013 dans la prestigieuse revue britannique Nature Immunology.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


“Les éosinophiles sont des cellules qui se développent dans la moelle épinière et sont transmises aux muqueuses par la circulation sanguine” explique le Dr Munitz. “Chez les personnes bien portantes, leur pourcentage dans le sang est relativement bas, environ 2 à 5% de l’ensemble des globules blancs, alors que chez celles qui sont atteintes de maladies allergiques, et en particulier les asthmatiques, il augmente de manière significative. Chez ces derniers, un nombre excessif d’éosinophiles se créé dans la moelle épinière et parvient aux poumons où ils libèrent des molécules toxiques qui endommagent les tissus et provoquent une grande partie des symptômes caractéristiques de l’asthme: salivation excessive, difficultés respiratoires etc…”.

C’est pourquoi, poursuit-il, les médicaments utilisés pour le traitement de cette maladie tentent d’inhiber la prolifération de ces cellules dans la moelle épinière ou d’empêcher leur migration vers les poumons, généralement en attaquant la protéine IL-5, connue pour favoriser la création des éosinophiles”.

L’étude réalisée par le Dr Munitz avec l’aide de deux doctorantes, Netali Ben-Baruch Morgenstern et Dana Shick, a permis d’identifier deux protéines supplémentaires qui jouent un rôle capital dans la multiplication des éosinophiles.

“Nous avons découvert que la protéine PIR-B, présente dans les globules blancs, contrôle la création des éosinophiles par la moelle épinière. Nous nous sommes aperçu qu’elle existait en quantité anormale dans les cellules éosinophiles, et en particulier dans celles des asthmatiques. Nous avons en fait mis au jour tout un processus biologique, particulier à ce type de cellule: la protéine PIR-B retarde l’action d’une autre protéine de la même famille: la protéine PIR-A, qui détruit les éosinophiles, en proportion de la concentration de la protéine IL-5, qui encourage la multiplication des éosinophiles. Comme dans un jeu de tir à la corde, chaque protéine tire de son coté jusqu’à ce que se crée un équilibre.” Ainsi lorsqu’on attaque la protéine PIR-B, les éosinophiles ne parviennent plus jusqu’aux poumons, ce qui diminue de manière significative l’inflammation caractéristique de l’asthme.

Cette découverte améliore de manière cruciale notre compréhension des processus biologiques à la base de la prolifération des globules blancs en général, et le traitement potentiel des maladies inflammatoires chroniques en particulier. “Chacune des protéines que nous avons identifiées pourra être ciblée par de nouveaux médicaments permettant le traitement de l’asthme et de toute maladie où les éosinophiles sont activés”.

L’étude, qui a duré 4 ans, a été réalisée en collaboration avec le Département d’allergologie et Immunologie de l’hôpital pour enfants de Cincinnati dans l’Ohio. Elle a été financée en collaboration par la Fondation binationale des Sciences américano-israélienne (BSF), la Fondation nationale des Sciences israélienne (ISF), la Fondation israélienne pour la recherche sur le cancer, ainsi que des subventions de l’Union européenne et de l’Institut national pour la santé américain.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 940 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.