DreamIt Ventures: le booster de Start-ups

Shares

Société de Capital Risque de référence aux Etats-Unis, DreamIt Ventures sort pour la première fois des frontières de l’Oncle Tom. Sa nouvelle recrue : La Siliconwadi en Israël.

L’histoire de DreamIt Venture fait partie de ces success story que l’on aime entendre puis raconter à son tour. Tout commence en 2008 à New York, quand David Bookspan, Michael Levinson et Steven Welch décident de créer un fond d’investissement. L’objectif : valoriser l’entreprenariat en aidant les jeunes à monter leur Start-ups. La marque de fabrique de ces entrepreneurs ? Leur propre succès dans les affaires. DreamIt  était né.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Les outils de l’incubateur sont multiples : des bourses, – dont certaines peuvent aller jusqu’à 25 000 dollars -, mais surtout un accompagnement et un soutien personnalisé pour chacun des lauréats. Chacune des Start-ups sélectionnée reçoit un coach et DreamIt se charge de la mettre en lien avec une pléiade d’investisseurs potentiels. Mais la recette du succès de DreamIt vient d’un « petit plus », simple et efficace : les jeunes pousses sélectionnées participent à un ensemble de conférences professionnelles et s’engagent à travailler ensembles dans les mêmes locaux pendant trois mois. Résultat : une dynamique de groupe qui favorise et encourage les entrepreneurs dans leurs projets.

Une méthode qui fonctionne : depuis 2008, DreamIt a ouvert un second pole à Philadelphia. En 4 ans, plus d’une soixantaine d’entreprises sont passées entre les mains de l’incubateur: Certaines, telles que Postling, SeatGeek, Adaptly ou Notehall sont, depuis, devenues des références dans leur domaine.

Les fondateurs de DreamIt Ventures, à la recherche de nouveaux potentiels, explorent aujourd’hui le marché israélien. Une première pour cette société qui, jusqu’à présent, n’offrait ses services qu’aux jeunes pousses américaines. Un choix néanmoins sans grand risques, la siliconwadi étant une valeur sûre en termes d’innovation.

Les 5 entreprises élues passeront 1 mois en Israël puis 3 mois à New York, aux cotés des Start-ups du programme américain. Comme leurs confrères, chaque lauréat se verra attribuer une bourse allant jusqu’à 25 000 dollars, un coach et un business plan adapté à chaque profil. Le programme débutera le 15 avril à Tel Aviv. Mitchell Golner, un pro du high tech, sera en charge du DreamIt israélien. Toute Start-up israélienne peut poser sa candidature sur www.dreamItVentures.com/Israël jusqu’au 22 février 2012. Start-ups, à vos  plumes et que les plus innovantes gagnent !

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 936 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.