Grands brûlés : Israël invente la cicatrisation rapide et sans chirurgie

Featured Video Play Icon
Shares

La société israélienne de biotechnologies MediWound Ltd., a développé une formulation innovante baptisée NexoBrid qui permet d’améliorer de façon spectaculaire le traitement des brûlures sévères de la peau.

En détruisant la barrière physiologique qu’est la peau, les brûlures sévères peuvent être à l’origine de nombreuses complications locales et systémiques, (déshydratation, infections etc.). Elles restent encore aujourd’hui, associées à une morbidité et une mortalité non négligeables, ainsi qu’à de lourdes séquelles esthétiques et fonctionnelles pour les patients.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Ces brûlures, généralement d’origine accidentelle (domestique ou professionnelle), se caractérisent par l’apparition plus ou moins étendue de tissus nécrotiques formant des escarres. La présence de ces escarres à la surface de la peau empêche d’évaluer rapidement et avec précision la gravité des brûlures. Le premier geste médical vise donc à retirer ces escarres pour ne laisser apparents que les tissus non nécrosés. C’est ce qu’on appelle le débridement des escarres. Classiquement, ce débridement est réalisé chirurgicalement, ce qui nécessite du personnel spécialisé, du matériel adéquat, et peut entrainer certaines complications dues à une lésion des tissus sains (douleurs, saignements abondants).

Développé en grande partie par l’équipe du Professeur Lior Rosenberg, Chief Medical Officer (CMO) de MediWound Ltd. et chef du département de chirurgie plastique et reconstructrice de l’hôpital Soroka de Beer-Sheva, NexoBrid est un médicament qui se présente sous la forme d’une lotion administrée par simple application locale. Composé d’un mélange de plusieurs enzymes protéolytiques enrichi en bromélaïne, protéase extraite de l’ananas connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes, NexoBrid permet de retirer l’ensemble des tissus nécrosés constitutifs des escarres par débridement enzymatique, en s’affranchissant de l’ensemble des effets indésirables liés à une intervention chirurgicale. En plus d’être plus efficace, moins coûteuse et moins contraignante pour le patient, cette méthode innovante permet de retirer la totalité des tissus nécrosés en quatre heures seulement tout en préservant les tissus sains. Ce précieux gain de temps permet aux praticiens de démarrer au plus vite le processus de cicatrisation et limiter ainsi les risques de complications.

Après avoir obtenu une autorisation de mise sur le marché en tant que médicament orphelin (médicament développé pour le traitement de maladies “rares”), délivrée par l’Agence Européenne du Médicament en décembre 2012, la société MediWound Ltd., créée en 2001, basée à Yavné près d’Ashdod et détenue à 63% par la compagnie israélienne Clal Biotechnology Industries (CBI) vient d’annoncer son ambition d’être introduite au NASDAQ dans les mois qui viennent et de lever ainsi jusqu’à 100 millions de dollars pour continuer à améliorer la prise en charge des grands brûlés.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 861 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.