Projet pharaonique Mer Rouge-Mer Morte: La France est-elle impliquée?

Shares

Israël, la Jordanie, et l’Autorité Palestinienne ont signé un accord historique, sous l’égide de la banque mondiale, lundi 9 décembre 2013, donnant le feu vert à la construction d’un pipeline de 180 kilomètres reliant la Mer Rouge à la Mer Morte, (le point le plus bas de la planète à 422 mètres au-dessous du niveau de la mer, dont le niveau baisse d’environ 1 mètre par an).

L’objectif de ce projet historique initié il y a 11 ans est double : lutter contre l’assèchement de la Mer Morte et fournir de l’eau aux populations concernées.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Chaque année environ 200 millions de mètres cubes d’eau seront pompés dans la Mer Rouge, dont 60 à 100 millions seront désalinisés dans une usine construite pour l’occasion à Aqaba en Jordanie, permettant ainsi au sud d’Israël et à celui de la Jordanie de bénéficier chacun de 30 à 50 millions de mètres cubes d’eau douce désalinisée. Une quantité similaire d’eau salée, (60 à 100 millions de mètres cubes), sera acheminée par le pipeline pour renflouer la mer morte.

La construction du pipeline et de l’usine de désalinisation seront achevées dans quatre à cinq ans.

Alors que le programme d’étude du projet avait été lancé en 2005 à Paris et financé par divers donateurs, dont la France, les Etats-Unis, le Japon et d’autres nations, le pipeline sera financé par des donateurs dans le cadre de prêts-relais mis en place par la Banque mondiale. Son coût est estimé à 180 millions d’euros. En revanche l’usine de désalinisation d’Aqaba sera construite et administrée par des compagnies privées.

Selon le journal économique Globes, les deux groupes français Veolia et GDF Suez, se sont manifestés pour construire deux usines hydroélectriques le long du pipeline, pour un coût estimé à 1 milliard d’euros. Les sociétés françaises auraient proposé d’utiliser le dénivelé de plus de 400 mètres entre les deux mers, pour produire 600 mégawatts au total.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 929 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.