OurCrowd : Investissez dans les start-ups en partageant le risque

Shares

Un an après son lancement, la plate-forme israélienne de crowdfunding OurCrowd fait à nouveau parler d’elle, en levant dans un deuxième tour de financement, plus de 25 millions de $.

En mars 2013, Siliconwadi avait présenté le modèle original de cette entreprise, fondée par des spécialistes reconnus du capital-risque israélien, autour de Jonathan Medved, et dont l’activité consiste à marier le modèle du capital-risque avec celui des business angels dans une plate-forme internet largement ouverte.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Du capital-risque, OurCrowd prend la sélection rigoureuse des entreprises, leur accompagnement fort dans la durée avec une présence au conseil d’administration et une implication dans la stratégie de développement, ainsi que la constitution d’un portefeuille diversifié d’investissements dans différentes technologies.

Selon le modèle des business angels, OurCrowd réunit des investisseurs individuels qualifiés, prêts à investir un minimum de 10.000 $ par dossier, et qui dans certains cas vont faire bénéficier les entreprises de leur réseau et de leurs conseils.

L’originalité de OurCrowd réside dans l’investissement de la société aux cotés des investisseurs individuels : ainsi, OurCrowd prend systématiquement 5% du capital des entreprises sélectionnées.

Début 2013, un premier tour de financement de 5,5 millions de dollars avait lancé l’activité.

Un an après, les résultats sont impressionnants : le montant total levé est de 43 millions de dollars, auprès d’investisseurs de 26 pays différents; les fonds ont été investis dans 36 entreprises. La communauté d’investisseurs accrédités représente 4000 personnes.

Jusqu’à maintenant, les investissements ont été réalisés principalement dans des start-ups israéliennes, en 1er ou 2ème tour de financement, et les investisseurs sont très majoritairement américains. OurCrowd a par exemple investi dans Parko et Rewalk, entreprises auxquelles Siliconwadi a consacré des articles.

La levée de fonds de 25 millions de dollars, la plus importante réalisée par une plate-forme de crowdfunding, a été souscrite uniquement par des investisseurs particuliers. Elle va donner à OurCrowd les moyens de continuer ses co-investissements en recherchant les meilleures start-ups, pour se développer sur une base plus internationale en déployant ses prises de participation aux Etats-Unis et en Europe.

Comment faire pour investir en pratique ? Il convient de s’inscrire sur la plate-forme, puis de sélectionner la start-up dans laquelle on souhaite investir, sachant qu’en général le tour de financement est ouvert pendant quelques semaines. Il faut avoir un statut d’investisseur qualifié : investissement minimum de 10.000 $, montant d’actifs financiers suffisant et expérience de l’investissement financier, selon la législation en vigueur. Pour chaque investissement, OurCrowd va créer un SPV (Special Purpose Vehicule) dont il est le gérant, domicilié aux British Virgin Islands, qui va recueillir les fonds et porter la participation dans la start-up. OurCrowd se rémunère par une commission sur le montant investi (8 à 10%) qui paye ainsi les frais de gestion, et par une participation à la performance. Du fait du co-investissement de 5% dans le SPV, l’intérêt de OurCrowd est aligné sur celui des investisseurs.

Bien souvent, OurCrowd n’investit pas seul, mais participe à un tour de financement avec d’autres investisseurs : fonds de venture capital et business angels. Dans un cas récent, la start-up israélienne de sécurité informatique BIOCATCH a conclu une levée de fonds de 6,5 millions de $, dont 3,5 millions apportés par les investisseurs de OurCrowd, ce qui en fait la plus importante participation à ce jour.

Avec OurCrowd, l’investisseur français dispose maintenant d’un outil adapté pour prendre des participations dans les meilleures start-ups israéliennes. Bien sûr, on ne profite pas de cet investissement de la même façon qu’en achetant un appartement près de la plage de Tel-Aviv, mais on peut parier que d’ici quelques années, quelques belles sorties génèreront des plus-values autrement plus importantes que celles que peut offrir l’immobilier. Avec en plus la satisfaction d’avoir participé à de passionnantes aventures entrepreneuriales au cœur de la Start-Up Nation.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 700 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.