Un rongeur en Israël, porteur du traitement contre le cancer

Shares

Près de 16 ans de recherches auront été nécessaires au chercheur israélien Aaron Avivi et son équipe de l’Université de Haïfa pour ouvrir la voie à l’élaboration d’un traitement efficace contre le cancer, maladie qui tue chaque année environ 8 millions d’individus dans le monde.

L’étude repose sur l’observation du système immunitaire d’un petit rongeur aveugle vivant sous terre, présent en Israël et dans les pays arabes, qui a su développé une résistance particulière à la maladie. Le Professeur Aaron Avivi  démontre que le métabolisme de l’animal sécrète une substance capable de détruire les cellules cancéreuses des mammifères, y compris celles de l’Homme.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


En Janvier, ce Professeur s’est rendu à Londres où il a présenté ses conclusions à des professionnels.

Il a comparé deux espèces de rats, les rats classiques et les rongeurs souterrains. Il a conclu que le métabolisme des rats souterrains connaissait une “mutation traumatique” liée à des conditions de vie difficile (manque d’oxygène et de lumière). Il en résulte que ces rongeurs vivent au moins vingt ans de plus sans signes extérieurs de vieillissement alors que bien souvent, les rongeurs classiques développent des tumeurs et décèdent précocement.

Publiée dans le journal BMC Biology, l’étude conclut: “les rats-taupes aveugles sont résistants au cancer spontané mais aussi au cancer qu’on leur a injecté.” Selon le Professeur, “cela montre la capacité unique [du rongeur] à inhiber la croissance et à tuer les cellules cancéreuses […]. Il a développé des mécanismes anti-cancer efficaces.”

Cette découverte pourrait permettre d’élaborer de nouveaux traitements pour soigner efficacement l’Homme. Les experts pensent récolter cette substance même s’il faudra encore de nombreuses années pour sélectionner les gènes pertinents chez l’animal et pouvoir modifier le code génétique des humains en fonction.

Aujourd’hui, le Professeur Aaron Avivi  est félicité par ses pairs pour avoir initié une nouvelle étape dans la recherche contre le cancer.

En Grande-Bretagne, chaque année, près de 350.000 personnes sont diagnostiquées. La fondation Macmillan qui vient en soutien aux patients atteints de cancer estime que près de la moitié de la population anglaise sera touchée par cette maladie en 2020. D’autres études font état de 16 millions de nouveaux cas dans le monde cette même année.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 924 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.