Les 20 start-ups israéliennes qui vont marquer 2015

20 start-up israel 2015
Shares

Israël est devenue le second hub d’innovation technologique après la Silicon Valley. Pour vous tenir au courant de l’actualité des start-ups israéliennes – ces jeunes sociétés à fort potentiel qui sont à la recherche de financement dans les domaines de la technologie médicale, de la haute-technologie, de la biotechnologie etc.- Siliconwadi reprend le Top 20 de Business Insider et vous présente les 20 start-ups les plus prometteuses actuellement.

 

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...

Follows

  • CyActive : premiers fonds levés

cyactiveElle est une des premières sociétés de cyber sécurité à être sortie d’une pépinière d’entreprises spécialisée dans le « cyber-laboratoire ». Cette pépinière est le fruit d’un partenariat entre l’université Ben Gurion de Beer Sheva et d’une des plus grandes sociétés de capital-risque israélienne, Jerusalem Venture Partners.

CyActive dit avoir la technologie nécessaire pour venir à bout de la quasi-totalité des virus informatiques. Les fondateurs ont remarqué que 94% des virus étaient des combinaisons d’anciens virus. CyActive a développé un mécanisme qui reconnait le code existant du virus, même lorsque les hackers l’ont changé pour échapper à la détection.

  • Bizzabo : 1.5 million de dollars levés

biLa start-up a été créée à partir d’un constat simple : il est aujourd’hui ridicule d’amasser des cartes de visite lors d’un salon ou d’une conférence. Bizzabo est une plateforme qui connecte les participants via leurs profils sur les réseaux sociaux. Plus de 3000 conférences ont déjà embauché Bizzabo pour la gestion du réseau professionnel de leurs participants.

 

  • ironSource : financement non dévoilé

ironsourceironSource s’est spécialisé dans la confection de logiciels qui aident les web développeurs à trouver des applications, les installer et les faire générer de l’argent sur leurs sites. Son produit phare est InstallCore, qui permet de télécharger des applications. IronSource est soutenue par Carmel Ventures, une des plus grandes sociétés de capital-risque en Israël. La start-up se développe maintenant en Chine, et son PDG, Tomer Bar Zeev, est le premier Israélien à être membre d’une organisation entrepreneuriale chinoise, le Dark Horse Club.

  • FeeX : 3 millions de dollars levés

feeXAprès avoir vendu à Google son application Waze pour 1.3 milliards de dollars en juin dernier, son co-fondateur Uri Levine, véritable mythe de la ‘Siliconwadi’ s’est penché sur un nouveau projet, FeeX . La start-up analyse les frais cachés des institutions de financement qui rongent peu à peu des choses comme votre compte retraite. FeeX offre ensuite de meilleures et moins onéreuses alternatives. La société évalue que jusqu’à un tiers de votre épargne peut être engloutie dans ces frais additionnels.  Uri Levine, qui se fait maintenant appeler le Robin des Bois des « Frais » est à Israël ce que Larry Page est à la Silicon Valley.

  • Consumer Physics : 4 millions de dollars levés

SCiOLes fans de Startrek l’appelleraient un ‘tricordeur’. Mais ce gadget visionnaire est loin d’être de la science-fiction, au  regard du succès qu’il obtient aujourd’hui sur la plateforme de financement Kickstarter. SCiO est un « capteur moléculaire de poche ». Concrètement, grâce à cet engin, vous pouvez scanner des matériaux, SCiO se charge ensuite de vous dire tout de leur composition en envoyant l’information directement sur votre téléphone portable. Il peut identifier de la nourriture, des médicaments, des plantes ainsi que des composés chimiques.

  • Reduxio : 12 millions de dollars levés

ReduxioCette start-up confectionne des disque-durs de stockage pour ordinateurs en utilisant la technologie de mémoire flash. Reduxio a été fondée par des cadres expérimentés dans le stockage d’informations, dont Mark Weiner, ancien Directeur d’Exanet, une société de stockage rachetée par Dell pour 12 millions de dollars en 2010. La société est soutenue par Intel Capital et deux autres sociétés de capital-risque, Jerusalem Venture Partners et Carmel Ventures.

  • Yotpo : 13 millions de dollars levés

yotpoYotpo est un service qui permet à des sites d’e-commerce de gérer les avis sur les produits présentés par le site. Yotpo qualifie ses services « d’avis sociaux » du fait que la start-up utilise un algorithme pour filtrer les avis, garantissant ainsi de « vrais avis venant de vraies personnes, et plus de faux commentaires ».

 

 

  • BillGuard : 13 millions de dollars levés

BillguardCette start-up protège les consommateurs contre les fraudes qu’elle appelle « charges grises ». Ce sont les charges que les sociétés font rentrer sur votre carte de crédit en les faisant passer des charges régulières comme un essai gratuit à un service transformé en une  inscription mensuelle. BillGuard est gratuit pour protéger jusqu’à 3 cartes de crédit et vous charge 80 euros pour protéger jusqu’à 10 cartes de crédit. Une fois que vous vous inscrivez à BillGuard, vous n’avez plus rien à faire. La start-up surveille toutes vos transactions et se charge de vous faire rembourser. Les sociétés capital-risque qui soutiennent BillGuard incluent Bessemer, Khosla, Founders Fund et Innovation endeavours.

  • Checkmarx : 14.5 millions de dollars levés

checkmarxLa start-up aide les développeurs de logiciels à s’assurer que leurs codes soient exemptés de bugs et qu’ils ne puissent pas être attaqués par des hackers. Parmi ses clients on compte Samsung, Coca Cola et l’armée américaine. Checkmarx a été récemment primée dans l’édition 2014 du Red Herring Top 100 Europe Award qui honore les compagnies privées les plus prometteuses en Europe.

 

  • CyberArk : 40 millions de dollars levés

cyberarkCyberArk est une compagnie de sécurité d’entreprises destinée à résoudre ce qu’elle appelle « des attaques avancées et persistantes ». C’est le cas lorsque des hackers ont accès à un réseau grâce à des mots de passe volés. Plus de 40 de leurs clients font partie de Fortune 100, classement des 100 plus grosses entreprises américaines.

 

 

  • Taboola : 40 millions de dollars levés

taboolaTaboola aide les sites à recommander des vidéos ou des liens personnalisés à leurs lecteurs.

 

 

 

  • MyHeritage.com : 49 millions de dollars levés

myheritageLa start-up, présentée comme un site de généalogie, compte déjà 75 millions d’utilisateurs. Elle est soutenue par Bessemer, Index, Accel et le ‘business angel’ (investisseur particulier) Yuval Rakavy.

 

 

 

  • Kenshoo : 49.7 millions de dollars levés

kenshooLa start-up aide les sociétés à acheter des plages publicitaires sur les moteurs de recherche et les media sociaux tels que Facebook ou Twitter. Kenshoo dit compter parmi ses clients la moitié du Fortune 50 avec des sociétés comme CareerBuilder, Expedia, KAYAK, Sears, Walgreens, et Zappos.

 

 

  • GetTaxi : 57 millions de dollars levés

gettaxiMalgré le revers subis par son concurrent Uber en Allemagne hier, GetTaxi a fait savoir par son co-fondateyr Shahar Waiser qu’il allait bientôt atteindre les 500 millions de dollars de revenus l’année prochaine et prévoit une entrée en bourse très prochainement.

 

 

  • Celeno : 68.2 millions de dollars levés

celenoCeleno Cummunications conçoit des puces Wifi. Elle développe notamment des puces pour les réseaux domestiques à haut débit, où les utilisateurs de films et de musiques consomment une grande quantité de bande passante. Les puces Celeno sont utilisées par plus de 75 pourvoyeurs internet dans le monde, concurrençant maintenant les deux sociétés qui dominaient autrefois le marché : Broadcom et Qualcomm. Les investisseurs de Celeno incluent Cisco Systems et Greylock partners.

 

  • Kaiima : 83 millions levés

kaiimaKaiima est une société de biotechnologie qui gagne en popularité dans le monde entier pour son développement de moyens non génétiquement modifiés pour faire croître des récoltes plus abondantes. Elle a récemment été nommée parmi les 50 sociétés les plus intelligentes par le MIT.

 

 

  • Outbrain : 99 millions de dollars levés

outbrainOutbrain est spécialisée dans les recommandations sur internet.  Elle fait plus de 150 milliards de recommandations par mois et compte parmi ses clients Express, P&G, Colgate-Palmolive and General Mills. Elle est soutenue par Index Ventures, Carmel Ventures, Gemini Israel Funds, GlenRock Israel, Rhodium et Lightspeed Venture Partners.

 

 

  • Conduit : 109.80 million de dollars levés

conduitFondée en 2005, Conduit est connue pour être une des sociétés technologiques privées les plus prometteuses d’Israël. En 2012, JP Morgan a acheté 7% de parts pour 100 millions de dollars pour une valorisation de 1.4 milliard. Conduit offre une plateforme qui permet aux sociétés de créer des applications mobiles. Elle compte plus de 600 000 applications créées à son actif, avec 3 500 applications ajoutées chaque jour. Elle offre également une application qui connecte votre navigation internet de votre mobile jusque votre PC.

 

  • Altair Semiconductor : 124 millions de dollars levés

altairAltair Semiconductor conçoit des puces qui connectent les téléphones portables à des réseaux 4G. Le co-fondateur Eran Eshed explique que parce qu’Altair Semiconductor ne développe pas de 3G du tout, Altair peut développer des puces beaucoup moins coûteuses, soit 30 dollars comparés au 80 ou 90 dollars qu’il faut compter pour des puces standards pour la 3G/4G.

 

  • Mobileye : 515 millions de dollars levés

mobileyeMobileye conçoit les caméras installées dans les voitures pour éviter les potentielles collisions. Bien qu’active et déjà bien implantée dans l’industrie automobile depuis 2007, elle connaît aujourd’hui un regain d’activité grâce aux progrès faits dans l’automatisation de véhicules et de drones. La société dit qu’à l’horizon 2016, elle lancera un produit pour une conduite mains-libres sur les voies rapides et les autoroutes.

 

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 568 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.