Un nouveau système de satellite aide les agriculteurs à détecter des micro-changements

Shares

Les scientifiques en Israël ont développé un moyen d’utiliser des images satellitaires pour aider les agriculteurs à détecter les petits changements du climat et améliorer leurs récoltes, une méthode qui pourrait renforcer les disponibilités alimentaires pour une population mondiale qui a de plus en plus faim.

Plutôt que d’analyser la météo et la topographie de vastes étendues de terres, le nouveau système se divise les terres en petits microclimats pour que les agriculteurs puissent travailler de la meilleure façon sur chaque parcelle.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Il leur informe quand il est préférable de planter des graines, de pulvériser des pesticides et même les cultures qui sont les plus approprié pour chaque kilomètre carré de chaque champ, a déclaré Uri Dayan, un climatologue de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Depuis que la méthode a été publiée dans le Bulletin de la Société Météorologique Américaine en Septembre, Uri Dayan et son co-développeur Itamar Lensky ont travaillé à la développer en une interface globale qui aidera les agriculteurs sur n’importe quel continent.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (ONUAA) a déclaré que la production alimentaire mondiale devra augmenter de 70% d’ici 2050 pour répondre aux besoins de 9,1 milliards de personnes attendues.

Les cultures sont très sensibles à leur environnement et même les moindres changements peuvent ruiner une récolte. Des facteurs tels que les ravageurs, les agents pathogènes et les mauvaises herbes causent la perte de plus de 40 pour cent de l’approvisionnement alimentaire dans le monde, selon l’ONUAA.

Même deux champs adjacents qui semblent identiques peuvent contenir des microclimats particuliers qui nécessitent une attention distincte pour maximiser la production, a déclaré Uri Dayan.

Itamar Lensky, qui dirige le laboratoire de télédétection à l’Université Bar Ilan près de Tel-Aviv, a déclaré que leur système utilise en temps réel des images thermiques mises à la disposition de la NASA, puis analyse la température de surface de chaque parcelle, à une fine échelle.

Par Reuters, Adaptation siliconwadi.fr.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 812 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.