Optima Design abaisse le coût de production des puces

Optima Design Automation Naztech
Shares

Une start-up arabe israélienne est parvenue à réduire fortement la quantité de silicium nécessaire pour protéger les puces des rayonnements alpha du soleil.

Dans la course effrénée à la miniaturisation et à l’amélioration de la performance qui caractérise la société actuelle, les fabricants de puces produisent sans cesse des technologies de plus en plus petites et avec des fonctions renforcées. Si bien qu’aujourd’hui, les puces extrafines qui fleurissent sur le marché sont également très sensibles à l’environnement dans lequel elles évoluent, et de nombreux facteurs peuvent être à l’origine de leur dysfonctionnement.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...

Follows

Optima Design Automation pointe l’un d’entre eux, particulièrement courant : il s’agit des particules alpha (Radioactivité α ou Rayonnements α), émises par des noyaux radioactifs, qui proviennent du soleil et entrent dans le champ magnétique de la terre. Le contact de ces particules avec les puces peut provoquer des erreurs logicielles importantes. De fait, les concepteurs se voient forcés de fortifier, rigidifier et d’agrandir les puces de 15 à 25%, avec davantage de silicium. Mais cette pratique est particulièrement onéreuse ; elle nécessite généralement des millions de dollars d’investissements supplémentaires.

La start-up arabe israélienne, issue de l’accélérateur NazareTECH de Nazareth, s’apprête à révolutionner le traitement de ces anomalies, grâce au développement d’un logiciel qui analyse la puce et identifie précisément la surface affectée, permettant ainsi au concepteur de se focaliser sur la partie sensible. Seule cette dernière nécessitera un durcissement, ce qui reviendra à une augmentation minime de la puce, de 1 à 2 % uniquement.

Les structures généralement concernées par ces erreurs logicielles sont relatives aux centres de données, à l’industrie automobile, aux réseaux de haute technologie, aux serveurs cloud et périphériques réseau, aux dispositifs médicaux et enfin aux industries aérospatiales, de la défense et de l’aéronautique.

A la tête de ce projet ; le citoyen arabe israélien Jamil Mazzawi, diplômé du Technion, titulaire d’un MBA de l’Université d’Etat de San José et riche de plus de 20 ans d’expérience dans l’ingénierie informatique, aux Etats-Unis comme en Israël.

Optima Design Automation est actuellement en négociation avec plusieurs grands fabricants de puces, ainsi qu’avec différents investisseurs, indique le PDG et fondateur de la jeune société.

NazareTECHÀ Nazareth existe un lieu unique, NazareTECH, premier accélérateur technologique où entrepreneurs chrétiens, musulmans et juifs travaillent ensemble pour aider des citoyens arabes israéliens à créer leurs start-ups. Durant 5 mois, les entrepreneurs sélectionnés bénéficient d’une formation complète incluant le mentoring d’entrepreneurs israéliens à succès qui leur enseignent les clefs de la création de start-ups, de la présentation de leur projet à des investisseurs et leur donnent accès aux réseaux nécessaires faisant souvent défaut aux entrepreneurs arabes israéliens.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 544 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.