Google choisit un chercheur israélien comme vice-président

Shares

Le Prof. Yossi Matias de l’Ecole des sciences de l’informatique de l’Université de Tel-Aviv, directeur général du centre de R &D de Google en Israël a été nommé vice-président de Google. Il sera à la tête des efforts de recherche de l’équipe de la société au niveau mondial, tout en continuant de diriger son Centre de R &D en Israël.

“Google a fait de gros progrès depuis les dix liens bleus qui apparaissaient en réponse aux recherches” commente le Prof. Matias. “Nous possédons tous aujourd’hui de puissants Smartphones et attendons d’eux qu’ils nous aident dans toutes les circonstances, que se soit pour nous indiquer l’itinéraire à suivre pour parvenir à notre destination en un quart d’heure, ou bien l’école qui convient le mieux à nos enfants. En réponse à cela, Google a beaucoup changé. Taper sur un téléphone est lent et inconfortable, aussi maintenant vous pouvez parler à Google et obtenir des réponses à une gamme de plus en plus grande de questions. Mais nous sommes encore loin de l’objectif que nous nous sommes fixés, d’apporter la bonne information au moment précis où vous en avez besoin et sans presque aucun effort”, a-t-il déclaré. “Mon équipe et moi nous concentrons sur de nouveaux produits et technologies dans ce but”.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Après avoir rejoint Google il ya huit ans pour inaugurer un centre de R & D à Tel-Aviv, le Prof. Matias a fusionné les centres Google de Tel-Aviv et de Haïfa pour former un unique centre stratégique de R & D en Israël, qui a depuis connu une croissance rapide pour inclure plus de 400 ingénieurs. Sous sa direction, le centre R &D de google Israël a développé des technologies clés dans les domaines de la recherche, de l’analyse des données, de Gmail, de YouTube, et de l’infrastructure de l’Internet, et a même lancé l’initiative de mettre en ligne des collections patrimoniales à travers le monde.

Le Prof. Matias a également contribué à la fondation du Campus Tel-Aviv de Google, plaque tournante technologique visant à fournir un soutien à la prochaine génération des entrepreneurs high-tech israéliens. “Depuis plusieurs années, mon équipe et moi avons donné un cours à l’UTA sur l’Informatique en nuage (Cloud) et la programmation Web, dans lequel les élèves développent de nouveaux produits, étudient les nouvelles technologies, et apprennent à bien travailler en équipe” a déclaré le professeur Matias. “Il s’agit de facto d’un cours en entrepreneuriat, combinant le développement technologique et l’innovation avec les opérations dans le monde réel. C’est son succès qui nous a encouragé à fonder le Campus Tel-Aviv de Google et sa forge logicielle”.

En tant qu’enseignant à l’Ecole des sciences de l’informatique de l’Université de Tel-Aviv, le prof. Matias a publié plus de 100 articles de recherche scientifique et technologique, et a plus de 30 brevets déposés à son nom. Il est lauréat du Prix Gödel pour son travail innovant sur les mégadonnées (Big Data), avec le Prof. Noga Alon, également de l’UTA, et le professeur Mario Szegedy, et a été élu membre de l’Association for Computing Machinery (ACM), la plus ancienne association vouée à l’informatique.

“Les rôles de la recherche universitaire et de l’éducation sont plus importants aujourd’hui que jamais, et j’ai eu la chance d’avoir travaillé depuis des années à l’UTA, cadre exceptionnel pour la recherche de pointe avec des équipes universitaires fabuleuses” a-t-il déclaré. “Je reste proche de mes racines universitaires, et ai continué à enseigner divers cours au fil des ans. Je crois très fort dans les avantages de la pollinisation croisée entre une excellente recherche universitaire, l’éducation et l’innovation et le développement technologique. Bien que mon rôle principal soit de diriger le développement de certains de nos produits et technologies mondiales, j’aide également à superviser notre programme de relations universitaires à travers l’Europe et en Israël”. Selon lui, “il est important d’assumer les grands défis et de se concentrer sur le long terme, à la fois pour la recherche universitaire et pour le développement de la technologie “.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 943 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.