Apple et Samsung s’affrontent aussi dans la « valley » israélienne

Shares

Moins de quelques semaines après avoir annoncé une croissance historique des résultats d’Apple, Tim Cook devrait se rendre la semaine prochaine – et pour la première fois – en Israël afin d’inaugurer en personne un nouveau centre de R&D. Malgré une implantation relativement tardive dans l’Etat hébreu, Apple n’a pas caché son intérêt pour l’expertise israélienne dans le domaine de la mémoire flash et de la reconnaissance gestuelle. En 2011, le groupe fondé par Steve Jobs s’était emparé du spécialiste israélien des contrôleurs de mémoire flash, Anobit, pour un montant de 390 millions de dollars. Des composants clefs pour ses iPhone et iPad.

[pwal id=”93342886″ description=”Pay with a like”]Apple n’est toutefois pas le seul fabricant de smartphones à avoir fait le pari de la « Silicon Wadi ». Preuve en est l’appétit du géant Samsung. Le groupe sud-coréen a récemment révélé avoir investi dans pas moins de 8 start-up israéliennes au cours de l’année 2014 ! Et qu’Israël est devenu son deuxième terrain de chasse, derrière la Silicon Valley, en termes d’investissements.
Dans le portfolio de Samsung Electronics, qui a établi son centre de R&D israélien à Ramat Gan (en banlieue de Tel-Aviv), figure notamment la jeune pousse StoreDot, qui développe une technologie pour charger un smartphone en moins de trente secondes… Et des batteries de voitures électriques en moins de trois minutes. Lire la suite >[/pwal]

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 940 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.