Recherche en Israël : les rêveries améliorent les performances

Shares

dans une étude publiée le 20 janvier 2015 dans le journal scientifique de l’Académie américaine des sciences, les scientifiques de l’Université Bar-Ilan en Israël ont démontré que les divagations d’esprit (ou rêveries) n’entravent pas la capacité à accomplir une tâche, mais l’améliorent.

“Ce résultat surprenant pourrait être dû à la convergence des mécanismes de ‘pensée libre’ et ‘pensée contrôlée’ dans une seule région du cerveau”, affirme le Professeur Moshé Bar, Directeur du centre Gonda de recherche sur le cerveau, de l’Université Bar Ilan, dans un communiqué de presse .

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Selon le Professeur Bar, les résultats vont bien plus loin que ce qui avait été précédemment établi. “Ces 15 ou 20 dernières années, les scientifiques ont montré que, alors que des tâches spécifiques provoquent une activité neuronale centralisée, la rêverie provoque l’activation d’un gigantesque réseau impliquant plusieurs parties du cerveau”, selon Bar. Lire la suite>

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 940 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.