BlackBerry rejoint le marché Tech israélien en rachetant WatchDox pour $100 millions

Shares

C’est confirmé, la start-up israélienne WatchDox tombe dans l’escarcelle de BlackBerry, qui réalise ainsi sa 25ème acquisition. Une acquisition placée ici sous le signe de la sécurité des données et du partage de fichiers en interne et en externe pour les sociétés et autres organisations.

Le mois dernier, lors de la présentation des résultats du dernier trimestre 2014 qui a vu BlackBerry renouer avec les bénéfices de son PDG, John Chen, avait indiqué que les acquisitions faisaient partie de sa stratégie de croissance. L’entreprise canadienne vient ainsi d’officialiser le rachat de WatchDox afin d’enrichir son portefeuille de solutions de sécurité.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


« Cette acquisition représente une autre étape clé faisant évoluer BlackBerry comme plateforme de choix pour les logiciels et applications sécurisés de communication mobile, avec un support de tous les appareils et systèmes d’exploitation. Avec l’acquisition… de WatchDox, nous avons désormais les capacités pour assurer des communications sécurisées de bout-en-bout pour la voix, le texte, la messagerie, les données et maintenant la synchronisation et le partage de fichiers en entreprise » a déclaré John Chen, président exécutif et PDG de BlackBerry, dans un communiqué.

Créé en 2008 sous le nom de « Confidela », la start-up spécialise dans les solutions de sécurisation et de gestion des fichiers par DRM. La technologie sera intégrée à BES12. Confidela a développé la solution logicielle WatchDox en 2009, avant de rebaptiser la société sous ce nom.

Les utilisateurs peuvent sécuriser, partager et travailler sur leurs fichiers depuis n’importe quel terminal fixe ou mobile. La solution permet notamment de supprimer ou de révoquer l’accès à un fichier à distance. BlackBerry, qui n’a pas communiqué le montant de l’acquisition de WatchDox, compte intégrer cette technologie à BlackBerry Enterprise Services.

BlackBerry n’a pas divulgué le montant de la transaction. Toutefois, le site Geektime indique un montant de 150 millions de dollars, tandis que le site israélien Globes penche plutôt pour 100 millions de dollars.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 790 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.