L’« Ad Tech » israélienne suscite la convoitise

Shares

L’« advertising technology » (« AdTech ») est-elle en train de devenir la nouvelle frontière de la valley israélienne ? D’évidence, Tel-Aviv est en train de se tailler une réputation mondiale dans le marketing digital. Dernier exemple en date : Taboola. Spécialisée dans la recommandation de contenus, cette start-up établie à New York, mais dont la R&D est basée à Tel-Aviv, vient de boucler un tour de table de 117 millions de dollars auprès d’Advance Publications (Condé Nast), Comcast Ventures, Carlo de Benedetti, Yahoo! Japan ainsi que de Groupe Arnault. Soit la plus importante levée de fonds réalisée par une start-up israélienne au premier trimestre 2015, sur un total de 994 millions de dollars, selon un rapport du centre de recherche IVC publié la semaine dernière.

Avec des clients français comme BFM, Europe1.fr ou Parismatch.com, la société monétise des contenus externes au site proposés par des centaines d’annonceurs partenaires, avec un paiement au clic. Son concurrent direct ? Outbrain, une autre jeune pousse israélienne, qui a annoncé cet hiver un accord avec Time Inc., puis, en mars, une collaboration avec le groupe Le Monde. Les deux rivaux veulent se lancer à Wall Street dans un avenir proche. A l’instar de leur compatriote Kenshoo, qui commercialise un logiciel de marketing prédictif pour optimiser les campagnes de marketing sur les moteurs de recherche. Lire la suite >

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 838 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.