Nexar : la solution israélienne à l’insécurité routière

Shares

Ancien du fonds d’investissement Aleph et ex-Directeur du Centre de création et d’innovation Yahoo en Israël, Eran Shir a cofondé Nexar avec son ancien supérieur chez Yahoo, Bruno Fernandez-Ruiz. Pour son premier tour de table, l’application a récolté des fonds à hauteur de 4 millions de dollars grâce à Aleph et avec la participation de Jumpgate et de Slow Ventures, une société de capital-risque fondée par des commanditaires et d’anciens employés de Facebook.

Lancée mercredi 27 mai à Tel Aviv et à Los Angeles à l’occasion de la Code Conference, la nouvelle application gratuite Nexar se propose de prévenir les comportements routiers dangereux afin d’éviter de potentiels accidents. Tout le monde a déjà été témoin d’une queue de poisson non méritée, d’un automobiliste qui manque d’en précipiter un autre dans le fossé en conduisant assurément à contre-sens, ou d’une voiture qui file à plus de 80 km/h là où la limite autorisée est de 50. Contre l’impatience, les insultes, la peur et l’agressivité qui accompagnent les coups de klaxon intempestifs, l’application Nexar propose une réponse simple, préventive, et bien plus efficace: l’avertissement communautaire.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


De la même façon qu’un téléphone peut être connecté à la voiture de manière à décrocher les appels directement depuis le volant, Nexar se raccorde au tableau de bord sans autre matériel nécessaire et transforme un smartphone en véritable caméra embarquée. Nexar se sert des capteurs du smartphone pour en déduire la localisation, la direction, et la vitesse de la voiture et ainsi détecte les mouvements de la voiture et reconnaît son activité dès le démarrage, sauf demande contraire du conducteur.

Grâce à la caméra arrière du smartphone placée face à la route, Nexar enregistre le déplacement de la voiture, identifie les voitures voisines et leur mouvement, renseigne leurs plaques au conducteur et détecte la voiture suspecte en cas de problème. Le moindre coup de klaxon avertit Nexar qui envoie aussitôt un signal audio et un message au conducteur qui peut choisir de signaler ou non la faute et d’en avertir ainsi tous les utilisateurs.

nexar

Si le conducteur alerté par le comportement d’un autre confirme la faute, Nexar capture automatiquement le film entre 20 secondes avant et 10 secondes après la faute à reporter, et envoie les informations sur le cloud où le conducteur peut consulter les informations en cas de litige. Comme chaque film est d’abord soumis à une analyse numérique puis à une relecture par une personne physique, laquelle sert d’ultime juge, Nexar préserve de tout abus de la part de conducteurs haineux ou impulsifs.

Toutes les images enregistrées relèvent du domaine public, ce qui a tôt fait de répondre aux questions concernant la violation de la propriété privée. En outre, les données stockées sur le cloud demeurent protégées si bien que l’entreprise ne peut ni les télécharger, ni les communiquer à un tiers.

Le conducteur n’étant pas nécessairement amené à regarder son écran de smartphone sauf message d’avertissement exigeant une réponse de sa part, Nexar ne distrait pas le conducteur de la route comme il est reproché à d’autres applications liées à la navigation routière. Au contraire, il l’encourage à rester concentré et à réagir uniquement en cas de faute. En outre, comme il n’utilise pas le GPS du téléphone, il ne consomme pas beaucoup de batterie. D’un simple outil de navigation, le smartphone devient un moyen de prévention et de solidarité communautaire.

Nexar n’est pas un outil de délation : il ne sert pas à reporter les conducteurs qui conduisent trop lentement ou qui gênent modérément la circulation pour cause de stationnement temporaire – plutôt il sert à rendre compte des excès de vitesse sur une route largement empruntée, des manœuvres hasardeuses dans une zone densément fréquentée, ou de toute autre infraction au code de la route qui mérite d’être reportée pour cause de danger manifeste et imminent. En outre, il encourage les conducteurs honnêtes en récompensant les comportements civiques et courtois.

En France, le dernier bilan de sécurité routière de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) estime à 265 le nombre d’accidents de la route mortels en avril 2015, soit une hausse de 4,3% par rapport à la même période l’année dernière. Sur l’ensemble du premier trimestre 2015, la mortalité routière a connu une hausse de 2,5% par rapport aux quatre premiers mois en 2014.

Outre le coût important engendré par les accidents de la route, Nexar pourrait également faire fléchir le nombre d’accidents mortels grâce à sa communauté solidaire. L’idée n’est pas de protéger une voiture en particulier mais plutôt de permettre aux conducteurs de se corriger les uns les autres afin de former un réseau de conducteurs solidairement responsables.

En attendant l’avènement de la voiture électrique comme ultime modèle automobile ou leur disparition quasi totale au profit des véhicules à assistance électrique (VAE ou LEV en anglais – light electric vehicules), l’application Nexar est la nouvelle application essentielle à la conduite dans la mesure où elle est à la fois très simple d’utilisation et rend l’expérience de la conduite profitable à tous, et pourrait surtout permettre de sauver des vies. A ce titre, Nexar s’adresse à tous les utilisateurs de la route : apprentis qui viennent de valider leur permis et confirmés tous confondus.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 763 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.