Radiations nucléaires : la NASA mise sur l’israélien StemRad

Shares

La firme israélienne StemRad et le géant américain Lockheed Martin ont annoncé la signature d’un accord de coopération visant à adapter la technologie de protection des radiations de StemRad aux besoins des astronautes dans l’espace.

Lors des catastrophes nucléaires, les premiers secours arrivant sur le terrain sont fortement exposés aux radiations. L’équipement classique dont ils sont munis ne permet pas d’éviter une érosion osseuse aux conséquences désastreuses. Basée à Tel Aviv et à Palo Alto, StemRad a donc mis au point un vêtement, appelé 360 Gamma, qui protège la source des cellules souches de la moelle osseuse (située au niveau des hanches), afin qu’elles puissent se reconstituer dans tout le corps.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


StemRad travaille déjà avec des organisations gouvernementales, des producteurs d’énergie nucléaire et des institutions militaires. Lockheed Martin est le producteur principal de la NASA (Agence spatiale américaine) et travaille actuellement sur le vaisseau spatial du futur, l’Orion. L’Orion est conçu pour transporter des humains dans l’espace profond, au-delà de ce qui se fait actuellement. Ce nouvel accord de R&D a donc pour but d’utiliser les compétences reconnues de StemRad pour garantir au maximum la sécurité des astronautes qui resteront longtemps dans l’espace lors du lancement d’Orion qui incluera une visite sur Mars.

Randy Sweet, Directeur du développement chez Lockheed Martin, est très enthousiaste : “Notre équipe est persuadée que cet accord peut conduire à la découverte d’une solution innovante permettant de renforcer la sécurité de l’équipage lors de son voyage sur Mars”.

Le projet de coopération a reçu le soutien financier de Space Florida (Agence de développement économique aéronautique de Floride) et de MATIMOP (Bureau du Chief Scientist rattaché au Ministère de l’Economie israélien).

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 753 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.