DMLA et glaucome : une molécule israélienne prometteuse

DMLA et glaucome une molécule israélienne prometteuse
Shares

Ramot, la société de transfert de technologie de l’Université de Tel-Aviv, vient de signer un accord de collaboration de recherche avec la société pharmaceutique américaine Aerie Pharmaceuticals pour développer un traitement contre le glaucome et la dégénérescence maculaire sèche liée à l’âge (DMLA), fondé sur une technologie développée par une équipe de recherche du Prof. Ehud Gazit de la Faculté des sciences de la vie de l’Université.

Le glaucome et dégénérescence maculaire sont des atteintes dégénératives de la vue. Le glaucome est une maladie oculaire touchant surtout les personnes de plus de 45 ans, qui entraîne une atteinte du nerf optique et du champ visuel. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie de l’œil due au vieillissement qui résulte d’une détérioration graduelle de la macula, petite zone située au centre de la rétine, provoquant une perte progressive de la vision des détails et des couleurs.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


La technologie brevetée développée par l’équipe du Prof. Gazit est fondée sur la production d’une nouvelle entité chimique, inhibiteur puissant et confirmé des complexes moléculaires neurotoxique de bêta-amyloïde, agent pathologique dont la présence est élevée dans les tissus de patients atteints de maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer ou des maladies dégénératives de la vue.
L’objectif principal du partenariat entre les deux sociétés sera la production d’une petite molécule anti-bêta-amyloïde préclinique destinée au traitement de la dégénérescence maculaire sèche liée à l’âge et à la protection du nerf optique contre une nouvelle détérioration chez les patients atteints de glaucome.

La société Aerie Pharmaceuticals est une entreprise pharmaceutique de stade clinique axée sur la découverte, le développement et la commercialisation de thérapies innovantes pour le traitement des patients atteints de glaucome et d’autres maladies de l’œil.
Ramot est la société de transfert de technologie de l’Université de Tel Aviv, qui a pour but de favoriser, initier et gérer le transfert des nouvelles technologies des laboratoires universitaires sur le marché en effectuant toutes les activités relatives à la protection et la commercialisation des inventions et des découvertes faites par les professeurs, les étudiants et les chercheurs.

Les deux sociétés qui viennent de signer un accord de collaboration de recherche et de licence, travailleront ensemble tout au long du processus allant de découverte à la commercialisation. Aerie sera responsable des activités de R&D et versera à Ramot des paiements aux divers stades du développement ainsi que des redevances (royalties) pour toute commercialisation réussie provenant du partenariat. Les termes de l’accord prévoient une collaboration de recherche d’un an et comprennent une option exclusive pour Aerie d’obtenir de Ramot une licence exclusive pour poursuivre le développement du produit anti-bêta amyloïde préclinique pour toutes les indications ophtalmiques de l’œil.

“Nous sommes certains qu’Aerie est le bon partenaire pour explorer l’ensemble du potentiel de cette passionnante molécule en ophtalmologie. Nous avons les preuves précliniques du fait que le bêta-amyloïde constitue une excellente cible à la fois pour le glaucome et pour la DMLA, et nous avons une grande confiance dans la capacité d’Aerie de poursuivre cette opportunité à un haut niveau de perspicacité et de qualité scientifiques” a affirmé Shlomo Nimrodi, CEO de Ramot.

“Nous sommes ravis de collaborer avec Ramot” a de son côté déclaré Vicente Anido, PDG d’Aerie. “Nous croyons que leur petite molécule anti-bêta-amyloïde peut évoluer vers de nouvelles thérapies importantes pour ces deux orientations critiques en ophtalmologie, la capacité de protéger le nerf optique d’une nouvelle détérioration chez les patients atteints de glaucome, et le traitement de la DMLA. En outre, nous avons l’intention de poursuivre les recherches sur d’autres applications possibles de ce composé. Cette collaboration constitue une autre étape importante pour Aerie dans le développement de sa ligne de produits innovant dans l’espace pharmaceutique ophtalmique”.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 692 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.