Un satellite israélien pour l’internet haut-débit en Afrique

Shares

Le 5 octobre 2015, Marc Zuckerberg a annoncé sur sa page Facebook qu’il souhaitait développer un projet satellitaire, en collaboration avec l’opérateur satellitaire français Eutelsat, pour fournir l’accès à internet dans des zones reculées d’Afrique subsaharienne. Pour cela, il a sélectionné le satellite israélien AMOS-6 pour sa capacité haut-débit.

David Pollack, le président de l’opérateur satellitaire israélien Spacecom, se réjouit de la collaboration pour ce projet : “la sélection de AMOS 6 par Eutelsat et Facebook pour ce projet témoigne incontestablement de la qualité du satellite AMOS 6 et de la confiance mise dans l’opérateur Spacecom. Nous sommes très heureux de contribuer au succès de cette immense aventure.”

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Le satellite AMOS-6 est actuellement en construction, il sera lancé en 2016 en orbite géostationnaire et couvrira une large partie de l’Afrique subsaharienne permettant d’avoir accès à internet plus facilement. Marc Zuckerberg explique : ” les infrastructures existantes sont inefficaces, il est utile d’avoir recours à de nouvelles technologies “. Le président d’Eutelsat, Michel de Rosen, a ajouté : ” Nous sommes enthousiastes à l’idée (…) de collaborer avec Facebook sur ce nouveau projet qui vise à fournir des services d’accès à Internet en Afrique (…) nous travaillons (avec Marc Zuckerberg) sur ce projet depuis la fin 2014 et nous sommes arrivés à la conclusion que pour développer la connexion internet en Afrique, les satellites géostationnaires sont incontournables”.

Amos 6 a été développé par l’entreprise israélienne IAI, (Israel Aerospace Industries) pour l’opérateur spacecom. Ce satellite géostationnaire exploite la charge utile en bande Ka (Kurtz-above), la plus adaptée pour l’internet par satellite. Elle est configurée pour être utilisée par plusieurs faisceaux offrant un accès internet, individuel ou collectif, plus efficace, plus rapide pouvant couvrant une large zone. AMOS 6 offre la technologie satellitaire la plus sophistiquée actuellement permettant de se connecter à un coût réduit même dans les zones où la densité de population est moyenne voire faible.

La technologie du satellite AMOS 6 permet à Facebook de poursuivre et approfondir son initiative lancée il y a deux ans, internet.org. Chris Daniels, vice-président d’Internet.org explique : “La mission de Facebook est de connecter le monde et nous pensons que les satellites joueront un rôle important dans la lutte contre les obstacles majeurs qui empêchent de connecter les Africains à Internet”. Michel de Rosen précise que les cibles de ce projet “sont les acteurs économiques, de très petites entreprises, voire les artisans”, pour leur permettre de développer leur potentiel et de le faire rayonner partout dans le monde.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 753 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.