La coopération spatiale France–Israël se renforce

Shares

Les agences spatiales françaises (CNES) et israéliennes (ISA) viennent de signer un nouvel accord de coopération sur le projet appelé THERME. THERME est une expérience conduite par le CNES qui consiste à mesurer, dans l’environnement spatial réel, la dégradation des revêtements thermiques. L’appareil de l’ISA appelé ORMADD offre une technologie fiable et peu coûteuse pour obtenir d’importantes informations sur l’environnement dans l’espace en temps réel et la dégradation des matériaux en conditions spatiales.

L’objectif de l’expérience THERME-ORMADD est de fournir aux industries spatiales israéliennes et françaises une infrastructure permettant de mesurer l’environnement spatial et ses effets sur des matériaux. Le satellite français sera équipé d’un appareil développé par les scientifiques du centre de recherche nucléaire israélien de Soreq. Les informations fournies seront analysées et utilisées par les scientifiques français et israéliens.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Jean-Yves Le GALL, Président du CNES, et Menachem KIDRON, Directeur de l’ISA, ont signé l’accord au cours de la Conférence Internationale de l’Aérospatiale qui se déroule actuellement à Jérusalem (12-16 octobre 2015), à laquelle plus de 2000 professionnels venus du monde entier ont participé. Le projet sera financé par les deux agences et débutera dans les prochains mois.

Ofir Akunis, Ministre israélien des Sciences et des Technologies a déclaré : “Développer notre coopération avec le CNES est la meilleure preuve de la demande grandissante dans le monde pour la technologie israélienne dans le domaine spatial”.

Ce nouveau projet de coopération franco-israélienne rejoint celui du satellite civil Venus qui sera lancé dans l’espace en 2015.
Venus est équipé de l’appareil photo le plus avancé de sa génération : il permet une capture d’images d’un même site selon différentes longueurs d’ondes, y compris celles qui sont invisibles à l’homme comme l’infrarouge. La caméra fournira de nouvelles informations vitales sur la qualité de l’eau dans les réservoirs, la pollution des terres, de l’air et de l’eau.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 709 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.