Israël : une méthode innovante pour stocker l’énergie verte

Israël-une-méthode-innovante-pour-stocker-lénergie-renouvelable
Shares

Présente à la COP21 de Paris, la start-up israélienne Enstorage a développé une solution de stockage d’énergies renouvelables à grande échelle beaucoup plus efficace, rentable et écologique que les méthodes de stockage actuelles, grâce à la première batterie à flux au bromure d’hydrogène, HBr.

Les performances d’une batterie sont principalement mesurées par sa puissance (en Watts) et sa capacité de stockage (en Watts-heure), qui peuvent être comparées respectivement au moteur d’une voiture et à un réservoir de carburant. Dans une batterie classique, ces deux éléments sont indissociables tandis que dans la batterie Enstorage ces deux éléments sont séparés permettant de personnaliser la batterie selon les besoins du consommateur.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


En 2008, des chercheurs de l’Université de Tel Aviv, ont développé la technologie Enstorage fondée sur un système est composé d’un appareil de conversion d’énergie électrochimique -qui utilise de l’hydrogène pour créer de l’électricité – et deux réservoirs de stockage d’énergie.

Plus précisément, la batterie transforme le HBr3 en HBr puis ce composé chimique passe à travers la batterie à pile ce qui permet parallèlement de créer et stocker de l’hydrogène. Pendant le cycle de décharge de la batterie, l’hydrogène est consommé et de l’énergie est générée.

ENSTORAGE batterie à flux COP 21Grâce à cette technologie la start-up israélienne, Enstorage, réussit à résoudre le principal défi pour les compagnies d’électricité aujourd’hui qui est de fournir une alimentation constante et répondre aux pics de consommations des utilisateurs.

L’avantage principal d’un tel système est la rentabilité. Enstorage vise des projets de stockage d’énergie en gros. Ori Shachar, le co-fondateur, explique : “nous proposons des solutions de stockage d’énergie peu coûteuses qui permettent aux industries de maintenir une fourniture constante durant les heures creuses.”

En Mars 2013, un premier essai a été effectué dans le sud d’Israël, en branchant une batterie de 50 kW/150kWH sur le réseau électrique. Le co-fondateur de cette technologie, Arnon Blum, explique “avec ce système de 50 kW, nous avons affiné notre capacité à gérer plusieurs piles de batteries, ce qui est essentiel à la fourniture d’un système de stockage modulaire et rentable pour nos clients.”

La première batterie à flux de la compagnie Enstorage a, approximativement la même capacité de stockage que la batterie de 20 000 iPhone ou encore que 30 000 piles AA. Cette technologie brevetée de batterie à flux, dont le coût de production est faible, a démontré un très bon fonctionnement même après plus de 10 000 cycles d’utilisations.

Aujourd’hui, le système Enstorage a développé un système conteneurisé de batteries allant jusqu’à 150kW/900kWH. C’est une solution évolutive qui peut être connectée en série et en parallèle pour fournir un courant optimal adapté à chaque besoin.

Enstorage start up Israel COP 21

 

Enstorage a signé un accord de recherche et développement avec Schneider Electric et Areva pour développer ce système de stockage d’énergie. Le premier système de 150 kW/150kWH sera déployé à grande échelle début 2016. Un second système similaire est en construction au Texas aux Etats-Unis, grâce au soutien de la fondation israélo-américaine BIRD.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 647 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.