Les géants du secteur s’inspirent aussi en Israël

Shares

Cet article de Nathalie Hamou a été publié dans Les Echos, le 7 juillet 2016.

Les géants du secteur s’inspirent aussi en Israël

De Renault à GM, en passant par Valeo, de nombreux acteurs de la filière lorgnent le savoir-faire des start-up israéliennes.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Renault persiste et signe en Israël. Malgré la déconfiture voilà trois ans de son partenariat avec Better Place, le spécialiste israélien du rechargement des véhicules électriques, la marque au losange continue de s’intéresser au savoir-faire déployé dans la “Silicon Wadi”. Le constructeur français a annoncé début juin la création d’un Open Innovation Lab à Tel-Aviv. C’est le second du genre pour le groupe, après celui de la Silicon Valley. Fruit d’une collaboration entre Renault, Carasso (son importateur en Israël) et l’Institut pour l’innovation dans les transports de l’université de Tel-Aviv, ce “lab” va oeuvrer sur trois thématiques : le véhicule électrique, l’après-vente et la cybersécurité. “Rien que dans ce dernier domaine, on compte ici une bonne douzaine de start-up répondant à notre problématique”, glisse Saul Reichman, le directeur du centre israélien de Renault, qui souhaite “mettre à contribution les start-up israéliennes et développer des entreprises dans le domaine des transports intelligents”. A le croire, nombre d’acteurs de l’auto sont également attirés par l’expertise d’Israël dans le Big Data, la vision par ordinateur ou le stockage d’énergie.

A vrai dire, la marque au losange n’est pas la première à s’intéresser aux ressources locales. L’américain General Motors…

Lire la suite sur LesEchos.fr

Les Echos / Nathalie Hamou

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 754 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.