L’Université de Tel-Aviv et la mission Juno

Juno Jupiter
Shares

Le Prof. Ravit Helled du Département de géosciences de l’Université de Tel-Aviv a joué un rôle majeur dans le projet international de la NASA qui a abouti le 4 juillet à la mise en orbite de la sonde spatiale Juno autour de Jupiter, la plus grande planète de notre système solaire, et va révolutionner notre compréhension de la formation de l’univers.

Après un voyage de 5 ans dans l’espace sur une distance de 2,7 milliards de kilomètres, le satellite Juno est entré hier en orbite autour de Jupiter. “C’est réellement passionnant et excitant!” a déclaré le Prof. Helled, astrophysicienne et spécialiste des sciences planétaires qui a rejoint l’équipe scientifique de Juno en 2008. “C’est formidable de voir que le public est intéressé, nous espérons que cela pourra encourager les jeunes à devenir des scientifiques”.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Juno fera le tour de Jupiter 37 fois en 20 mois, en l’observant à partir de son orbite polaire, à environ 4828 kilomètres au-dessus de ses nuages denses. C’est le premier vaisseau spatial mis en orbite autour du géant gazeux depuis Galilée, qui s’est écrasé délibérément sur la planète en septembre 2003.
Les recherches du Prof. Helled se concentreront sur la structure interne de Jupiter et sa formation intérieure. “Jupiter est une planète mystérieuse” dit-elle. “Elle est énorme, n’a pas de surface solide, est parcourue par des vents forts et des champs magnétiques, et nous ne savons pas exactement de quoi elle est faite.”

La planète a auparavant été survolée par d’autres vaisseaux spatiaux, mais aucun n’était équipé de la technologie et des instruments sophistiqués qui sont à bord de Juno et permettront d’offrir un aperçu de ses origines, son atmosphère et sa magnétosphère.

Dès son approche de la planète, Juno a enregisté une vidéo de ses lunes, qui constitue les premières images “en direct” du mouvement d’objets autour d’un corps céleste. La JunoCam pourra prendre des gros plans spectaculaires et en couleur de Jupiter qui, selon la NASA, vont dévoiler les secrets de la planète géante. A-t-elle un noyau solide? Qu’est-ce qui se cache sous ses nuages denses? Quelle quantité d’eau se trouve dans son atmosphère? Quelle est la profondeur de sa tache rouge géante ?

“Juno vient de se mettre en orbite autour de Jupiter, de sorte qu’il faudra au moins quelques semaines pour obtenir les premiers résultats” explique le Prof. Helled. “Je suis impatiente de recevoir des informations sur son champ gravitationnel, qui pourront être utilisée pour décrire sa composition; je veux savoir si Jupiter possède un noyau, afin que nous puissions mieux comprendre comment se forment les planètes géantes”.

La planète gazeuse et ses quatre plus grandes lunes, Io, Europe, Ganymède et Callisto, ont constitué un objet de fascination depuis des siècles. Jupiter, la première planète à s’être formée dans notre système solaire, détient des indices essentiels sur la façon dont il s’est créé et a évolué. La mission Juno aidera les scientifiques à comprendre les systèmes planétaires dans d’autres parties de l’univers.

“Bien que Juno soit une mission de la NASA, elle se compose de scientifiques de tous les pays du monde, et ça a été incroyable d’en faire partie” conclue le Prof. Helled. La mission Juno se terminera le 20 février 2018, et le satellite devrait alors s’écraser sur Jupiter.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 672 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.