La French Tech en quête de reconnaissance en Israël

Shares

Cet article de Sylvain Rolland a été publié sur latribune.fr, le 28 septembre 2016.

La French Tech en quête de reconnaissance en Israël

Première nation étrangère au DLD Tel Aviv Innovation Festival avec au moins 360 représentants (startups, ETI, grands groupes), et le déplacement spécial de la secrétaire d’Etat au numérique et à l’Innovation, Axelle Lemaire, ainsi que du Pdg d’Orange, Stéphane Richard, la France met les petits plats dans les grands pour changer la perception de son écosystème auprès des investisseurs et des médias israéliens.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Il y a bien des stands dédiées aux startups polonaises, hongroises et slovaques dans le “boulevard des startups” du DLD Innovation Festival, qui se tient à Tel Aviv jusqu’au 30 septembre. Il y a même un grand chapiteau dédié à la Chine, le nouvel eldorado des startups israéliennes, et aux opportunités de l’immense marché asiatique. Les géants du Net Google, Amazon ou encore Microsoft sont présents aussi. Mais, comme au CES de Las Vegas, en début d’année, c’est la France qui fait le plus de bruit. La French Tech a déboulé en nombre. Au moins 360 startups, ETI et grands groupes ont fait le déplacement au DLD, qui est la vitrine de l’innovation dans la “Startup nation”. Grâce à sa “Maison French Tech”, située en plein cœur de l’ancienne gare ferroviaire HaTachana, qui accueille l’événement, et au stand de Business France, les Français sont tout simplement inratables.

C’était précisément l’objectif. La French Tech, Business France, l’ambassade française en Israël et la chambre de commerce Israël-France, ont travaillé main dans la main pour donner une teinte bleu-blanc-rouge au salon israélien. Un hackathon franco-israélien, auquel participent cinq startups françaises invitées par Business France et cinq startups israéliennes, s’est tenu ce jeudi. Des conférences, dont deux animées par le sociologue Dominique Cardon, se sont déroulées dans la ville. Plusieurs soirées de “réseautage” ont été organisées, auxquelles ont participé tout le gratin des investisseurs israéliens. Signe de l’importance de l’événement pour la France, la secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation, Axelle Lemaire, a fait le déplacement pendant trois jours, comme Emmanuel Macron l’an dernier. L’étoile montante de la gauche a même participé à la cérémonie d’ouverture aux côtés de Stéphane Richard, le Pdg d’Orange.

 

Lire la suite sur latribune.fr

La Tribune / Sylvain Rolland

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 781 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.