Comment Israël a déclaré la guerre au cancer du sein (et risque bien de la gagner)

Shares

Cet article intitulé “Comment Israël a déclaré la guerre au cancer du sein (et risque bien de la gagner)” a été publié sur Atlantico.fr le 7 décembre 2016. Nous vous en présentons des extraits, vous pouvez lire l’article en cliquant ici

“L’État d’Israël alloue chaque année un budget conséquent à ses startups. Parmi elles, des laboratoires scientifiques à la pointe de la technologie qui ont fait du cancer du sein leur ennemi numéro un. Pour cause, une partie anormalement importante de la population israélienne souffre de cette pathologie…

Alors que le cancer du sein continuait d’atteindre de plus en plus d’Israéliennes, une grande part de ces startups scientifiques ont fini par concentrer leurs recherches sur cette maladie. Et ça paie : Israël se fait régulièrement remarquer pour les progrès impressionnants que font ses laboratoires pour la lutte contre le cancer du sein. “Prenez InSightech, illustre Melcer. Actuellement, ils sont en train de créer un outil capable d’ablater des tumeurs grâce à des ultrasons. S’ils arrivent à concentrer le faisceau d’ondes sur des zones profondes du corps humain, ils seront capables de brûler les tumeurs à distance”. Autre exemple : celui de la startup IceCure, qui préfère aux ultrasons la cryoablation, qui consiste à éliminer la tumeur en la gelant…

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


En amont et en aval de la maladie, les startups israéliennes sont également très actives. L’entreprise Real Imaging permet de repérer avec précision une éventuelle tumeur. Si le cancer a déjà frappé une fois, le vaccin fourni par Vaxil bio Therapeutics permettra d’éviter d’en souffrir une deuxième fois. Enfin, le laboratoire Eventus Diagnosis permettra, par le biais d’analyses sanguines pointues, d’indiquer s’il y a un risque de développer la pathologie et comment l’éviter.

La lutte contre le cancer ne se réalise pas que par la science pure et dure, mais également en permettant aux femmes atteintes par la pathologie de retrouver une certaine féminité dont elles se sont senties privées après une mastectomie partielle ou complète. Ces startups l’ont bien compris, et se sont ainsi appliquées à rendre moins émotionnellement douloureux la perte d’un organe si intime et symbolique qu’est le sein. On peut notamment citer Orbix Medical, qui propose aux femmes…

Lire la suite sur atlantico.fr

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 754 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.