Astronomie : la Terre a-t-elle eu d’autres lunes avant l’actuelle ?

Shares

Cet article est la traduction française d’un article en anglais publié sur le site du Technion, le 9 janvier 2017.

Comment les lunes précédentes ont formé la Lune 

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


La Lune, et la question de sa formation, a longtemps été source de fascination et d’émerveillement. Aujourd’hui, une équipe de chercheurs israéliens suggère que la Lune que nous voyons chaque soir, n’est pas la première de notre Terre mais plutôt la dernière de toute une série qui ont autrefois gravité autour d’elle. Les recherches de l’équipe du Technion , de l’Institut Israélien Technologique et de l’Institut des Sciences Weizmann ont été publiées aujourd’hui – 9 janvier 2017 – dans le revue Nature, Geoscience.

La nouvelle théorie proposée par les chercheurs, l’Assistant Prof. Hagai Perets du Technion, Raluca Rufu et le Prof. Oded Aharonson du Weizmann Institut vont à l’encontre du traditionnel paradigme d'”impact géant” selon lequel la Lune est une simple planète formée à la suite d’une seule collision géante entre une terre semblable par sa taille à Mars, et l’ancienne Terre.

Notre modèle suggère que l’ancienne Terre comptait autrefois une série de lunes, dont chacune était originaire de différentes collisions avec le globe terrestre“, explique le co-auteur Assistant Prof. Perets. “C’est comme si des satellites avaient été éjectés ou étaient rentrés en collision soit avec la Terre soit entre elles pour former une plus grosse lune”. Pour vérifier les conditions de ces sortes de micro-lunes, les chercheurs ont du réaliser 800 simulations d’impacts avec la Terre.

Un modèle adéquat à l’organisation actuelle

Le nouveau modèle est cohérent avec la conception scientifique actuelle de la formation terrestre. Dans ses dernières étapes de création, la Terre a subi quantité d’impacts gigantesques avec d’autres corps. Chacun de ces impacts a approvisionné le satellite jusqu’à ce qu’il atteigne sa taille actuelle.

Nous pensons que la Terre a eu plusieurs lunes“, affirme l’Assistant Prof. Perets, qui ajoute “une ancienne lune déjà formée pourrait par conséquent avoir déjà existé quand la formation d’un impact géant se profilait.

La force colossale de la Terre a pu aussi engendrer la lente migration des lunes vers l’extérieur. A noter que la Lune actuelle suit actuellement ce même rythme d’environ 1 cm par an. Une lune pré-existante pourrait lentement migrer alors qu’une autre lune se formerait. Cependant, leur attraction gravitationnelle mutuelle pourrait en outre, causer une influence entre les lunes elles-mêmes et changer leur orbite.

Il est probable que les micro-lunes formées à travers ce processus traversent les orbites, se percutent et fusionnent” explique Rufu. Perets résume: ” Une longue série de ces collisions lunaires mèneraient graduellement à une lune plus grosse – la Lune d’aujourd’hui“.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 740 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.