Un algorithme israélien révolutionne la durée de développement des médicaments

Shares

L’Université Hébraïque de Jérusalem a développé un algorithme qui permet de réduire considérablement le temps de développement des traitements médicaux, passant de plusieurs années à quelques mois seulement.

Ces cinq dernières années, le Professeur Amiram Goldblum de l’Institut de Recherche de la Faculté de Médecine de l’Université Hébraïque de Jérusalem a développé un algorithme appelé “Iterative Stochastic Elimination”. D’abord appliqué à l’analyse de la structure et de la fonction des protéines, cet algorithme permet désormais de réduire de manière significative le temps de développement de certains médicaments. Des antibiotiques qui permettent de traiter des maladies particulièrement résistantes, des molécules qui empêchent la croissance de cellules cancéreuses ainsi que des molécules qui inhibent des réactions excessives venant du système immunitaire ont, entre autres, tous été découverts grâce à cette nouvelle approche sophistiquée.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Plus spécifiquement, cet algorithme consiste à modéliser l’activité de millions de molécules et à analyser leur effet potentiel sur de nombreuses protéines connues pour provoquer des maladies. Le modèle est composé de filtres qui distinguent les molécules actives des molécules moins actives ou non-actives. A chaque molécule est attribué un score qui reflète sa capacité à passer à travers les filtres, en se fondant sur ses caractéristiques physico-chimiques. Grâce à ce modèle, il est possible de filtrer des millions de molécules par jour et, par conséquent, de faire des prédictions sur les molécules susceptibles de combattre des maladies particulières.

Le Professeur Goldblum a gagné un prix de la Société Américaine de Chimie en 2000 pour son algorithme et a depuis collaboré avec des laboratoires et des compagnies pharmaceutiques à travers le monde, notamment en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis et en Israël. Ses recherches ont mené à la création de Pepticom en 2011, une société dont le but est de conceptualiser par moyens informatiques des peptides, qui pourraient constituer une source naturelle de médicaments innovants.

En dehors de ces applications médicales, cet algorithme peut également être utilisé dans d’autres domaines. Il est employé pour faire face à des problèmes dans lesquels le nombre de résultats est immense, comme le transport terrestre ou l’aviation. Dans le domaine du transport, il permet de trouver des moyens de se déplacer d’un point A à un point B grâce à des données de circulation sur toutes les rues entre ces deux positions. Dans le secteur de l’aviation, l’algorithme développe des dispositions optimales de décollage et d’atterrissage dans les aéroports les plus fréquentés.

Néanmoins, cette découverte est particulièrement révolutionnaire dans le monde de la médecine, ayant permis des progrès significatifs dans des traitements de la maladie d’Alzheimer et de différentes formes de cancer. Le Professeur Goldblum a reçu le Prix d’innovation Kaye en 2017, en reconnaissance de ses découvertes qui redonnent de l’espoir aux individus atteints de maladies encore incurables.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 728 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.