Renault-Nissan-Mitsubishi investit dans le fonds israélien Maniv Mobility

Shares

Le nouveau fonds de capital-risque de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, Alliance Ventures (AV), a décidé d’investir plus d’1 milliard de dollars sur cinq ans, dans le but de soutenir les startups et partenariats novateurs qui sont focalisés sur la technologie automobile dans le monde. François Dossa, vice-président du pôle ‘Open Innovation’ d’Alliance Ventures, a précisé que la compagnie comptait faire un nouvel investissement par mois, dans un but stratégique : trouver des technologies qui, à l’avenir, feront partie des nouveaux services de mobilité.

La semaine dernière, à la veille de la conférence EcoMotion à Tel aviv (23/05), AV a pris la décision d’investir dans une compagnie israélienne, Maniv Mobility, une compagnie de fond d’investissement pour les technologies automobiles qui est soutenue par Jaguar Land Rover et Valeo. “Nous pensons que c’est un bon moyen pour nous de mieux comprendre l’écosystème israélien… dans lequel nous voyons un grand potentiel.” – a précisé Dossa.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Alliance Ventures a investi dans cinq compagnies en quatre mois : Ionic Materials, une société basée aux Etats-Unis qui développe des matériaux de batterie sans cobalt à l’état solide; une compagnie française, Kalray, qui a développé un microprocesseur destiné à être utilisé dans les voitures autonomes; Shift, une plateforme de la Silicon Valley pour acheter et vendre des véhicules d’occasion; Sinovation Ventures, un fonds chinois spécialisé dans le développement de l’intelligence artificielle, et enfin le fonds israélien Maniv Mobility.

L’alliance a aussi travaillé de près avec les labs d’innovation de l’Université de Tel Aviv pour le co-développement et le test des technologies israéliennes. Le PDG de l’Israel Innovation Authority a rencontré le directeur du Alliance Innovation Lab de Renault-Nissan-Mitsubishi à Tel Aviv, Antoine Basseville, juste avant la conférence EcoMotion.
Mathieu De Chanville, le directeur adjoint d’Alliance Ventures, a déclaré lors d’une interview téléphonique : “Nous reconnaissons Israël comme étant un pôle d’innovation de premier plan dans le monde où nous trouverons une partie de la technologie qui permettra de construire la voiture du futur.”

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 855 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.