Refundit: la start-up israélienne couronnée à Madrid

Shares

L’Organisation Mondial du Tourisme, institution spécialisée des Nations unies, organisait cette année sa première compétition mondiale de start-ups. 10 finalistes s’affrontaient cette semaine, ayant été sélectionnés parmi plus de 3000 candidatures venant d’une centaine de pays. Parmi les dernières start-ups en lice, 4 d’entre elles étaient israéliennes. La start-up désignée par le jury comme la plus apte à transformer l’industrie du tourisme tout en adhérant à ses valeurs de responsabilité économique, sociale et environnementale, provient elle aussi de la Start-Up Nation: Refundit innove en s’attaquant à la transformation digitale de la détaxe.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Une technologie à double-portée

Si Refundit adopte des allures de Fintech, c’est parce qu’elle transforme des procédés financiers considérables, tant pour les commerçants que les utilisateurs. L’algorithme de l’application, qui automatise l’entière gestion des factures et du remboursement pour les utilisateurs, permet également aux entreprises de détecter les fraudes.

À priori rien d’impossible lorsque l’on se penche sur les fondateurs de ce projet: Ziv Tirosh et Uri Levine sont deux entrepreneurs en série. Ce dernier figure parmi les inventeurs de Waze, autre start-up israélienne rachetée par Google en 2013 pour plus d’un milliard de dollars.

Ziv Tirosh & Uri Levine, entrepreneurs chevronnés et créateurs de l’application Refundit
(crédits: Refundit)
Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 915 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.