Des scientifiques ressuscitent une bière vieille de 5 000 ans grâce à des jarres antiques

Shares

(Communiqué des porte-paroles de l’Université hébraïque de Jérusalem et de l’Autorité des antiquités d’Israël)

Quel type de bière le Pharaon buvait-il ? Dans l’Antiquité, la bière était un élément important du régime alimentaire des personnes. De grands bienfaits étaient attribués à la bière, notamment pour des cultes religieux et pour ses vertus curatives. La poterie utilisée pour produire de la bière dans l’Antiquité a servi de base à cette nouvelle recherche. Les recherches ont été menées par les Docteurs Ronen Hazan et Michael Klutstein, microbiologistes de l’École de médecine dentaire de l’Université hébraïque de Jérusalem ainsi que le Docteur Yitzhak Paz de l’Autorité des antiquités d’Israël. L’équipe a examiné les cultures de levure qui se sont formées et figées dans les nano-pores de la poterie. Finalement, ils ont été en mesure de réutiliser cette levure pour créer une bière de haute qualité… vieille d’environ 5 000 ans.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Plusieurs cuisiniers ont été invités à isoler la levure des résidus antiques afin d’en créer une bière. Les scientifiques ont tout d’abord contacté des vignerons du vignoble de Kadma. Ce dernier produit toujours du vin dans des vases d’argile, prouvant qu’il est possible de retirer la levure de la poterie, même si elle a été exposée au soleil pendant très longtemps.

La levure a ensuite été photographiée par le Docteur Tziona Ben-Gedalya au Centre de recherche et développement de Judée. Après un premier examen, l’équipe a contacté les archéologues Yitzhak Paz de l’Autorité des antiquités d’Israël, le professeur Aren Maeir de l’Université Bar Ilan et les professeurs Yuval Gadot et Oded Lipschits de l’Université de Tel Aviv. Ces archéologues leur ont donné des tessons de poterie qui avaient été utilisés dans des récipients de bière et d’hydromel à l’époque antique et miraculeusement, des résidus de levure étaient toujours présents à l’intérieur. Ces jarres remontent au règne du pharaon égyptien Narmer (environ 3 000 ans avant notre ère), à celui du roi Araméen Hazaël (800 ans avant notre ère) ainsi qu’à l’époque du prophète Néhémie (400 ans avant notre ère) qui, selon la Bible, gouverna la Judée alors sous régime perse.

Les chercheurs, avec l’aide de Tzemach Aouizerat, étudiant à l’Université Hébraïque de Jérusalem, ont nettoyé et séquencé le génome complet de chaque spécimen de levure et les ont remis pour analyse au Docteur Amir Szitenberg du Centre des sciences de la Mer Morte et de la Arava. Szitenberg a découvert que ces cultures de levure vieilles de 5 000 ans sont identiques à celles utilisées dans les bières africaines traditionnelles, telles que le “Tej” Éthiopien (vin au miel) et la levure de bière moderne.

L’étape suivante était de recréer la bière antique. Le spécialiste Israélien de la bière, Itai Gutman, a aidé les scientifiques à brasser la bière, puis elle fut goutée par le Docteur Elyashiv Drori de l’Université d’Ariel, ainsi que par des dégustateurs agréés du Programme international de certification des juges de bière (BJCP), sous la direction du brasseur et du propriétaire de Biratenu : Shmuel Nakai. Les testeurs ont approuvé la bière et l’ont jugée de grande qualité et sans danger pour la consommation.

Le Docteur Ronen Hazan, de l’école de médecine dentaire de Université hébraïque à l’hopital Hadassah a déclaré: “La plus grande merveille dans cette histoire est que les cultures de levure ont survécu dans le vase pendant des milliers d’années, en attendant simplement d’être extraites et cultivées. Cette levure antique nous a permis de créer une bière qui nous permet de savoir à quoi ressemblaient les anciennes bières philistines et égyptiennes. Au passage, la bière n’est pas mauvaise. Mis à part le chic de boire de la bière du temps des Pharaons, ces recherches sont extrêmement importantes pour le domaine de l’archéologie expérimentale, un domaine qui cherche à reconstruire le passé. Notre recherche offre de nouveaux outils pour examiner les anciens procédés et nous permet de goûter aux saveurs du passé.”

Le Docteur Yitzchak Paz, de l’Autorité des antiquités d’Israël ajoute : “Nous parlons ici d’une véritable découverte. C’est la première fois que nous parvenons à produire de l’alcool ancien à partir de levure ancienne. En d’autres termes, à partir des éléments d’origine à partir desquels l’alcool a était produit, cela n’a jamais été fait auparavant.”
Le Professeur Yuval Gadot du Département d’archéologie et de cultures anciennes du Proche-Orient de l’Université de Tel Aviv annonce : “Nous avons fouillé à Ramat Rachel, le plus grand site perse du royaume de Judée, et avons découvert une grande concentration de cruches portant les lettres J, H, D (Yahud). Sur un site royal comme Ramat Rachel, il est logique que l’alcool soit consommé dans la demeure du gouverneur Perse. “
Le Professeur Aren Maeir du Département d’archéologie et d’études de la terre d’Israël à l’Université Bar-Ilan conclut : ” Ces résultats brossent un portrait qui soutient l’image biblique de Philistins ivres. “

La photo qui illustre l’article montre une petite jarre de bière issue des fouilles archéologiques de Tel Tzafit / Gath, à partir desquelles la bière philistine était produite. Photographie : Yaniv Berman, avec la permission de l’Autorité des antiquités d’Israël.

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 936 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.