Une femme israélienne nommée meilleure jeune chercheur d’Europe

Shares

L’entreprise multinationale de cosmétiques L’Oréal et l’UNESCO ont nommé une biologiste de l’Institut Weizmann travaillant dans le domaine des probiotiques, communément appelés bactéries bénéfiques, ” Meilleure jeune chercheur d’Europe.” Pour son travail dans la recherche des probiotiques pour traiter la maladie, le Dr Naama Geva- Zatorsky recevra une bourse d’études postdoctoral de deux ans de 40 000 $.

Au cours des trois dernières années, les jeunes femmes israéliennes ont été en mesure de postuler pour le programme, qui a commencé il ya 14 ans et vise à promouvoir la recherche chez les femmes qui débutent leur carrière scientifique. Il ya seulement 15 lauréats de bourses annuelles à travers le monde.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Parmi les membres du panel des juges israéliens qui l’ont choisi pour concurrencer les autres candidates en Europe, on compte plusieurs femmes scientifiques israéliennes seniors, y compris le Professeur Ruth Arnon, présidente de l’Académie des Sciences Israélienne, le Professeur Ada Yonath , lauréate du prix Nobel de chimie , le Professeur Rivka Carmi, Présidente de l’Université de Ben-Gourion (qui est aussi un pédiatre et un généticien de renom) et le Professeur Ephrat Levy-Lahad, chef du département de génétique médicale au centre médical Shaare Zedek.

La PDG de L’Oréal Israël Nava Ravid a déclaré que sa compagnie en ce qui concerne l’aide aux jeunes femmes scientifiques est essentielle à leur travail. Au siècle dernier, 95 % de tous les lauréats du prix Nobel ont été des hommes, dit-elle.

“Le monde a besoin de science, et la science a besoin des femmes, surtout maintenant,” a t-elle ajouté.

Le ministre Israélien des sciences et des technologies, le Professeur Daniel Herschkowitz a déclaré que le Dr Naama Geva- Zatorsky est la preuve vivante de la puissance scientifique d’Israël et la force croissante des femmes dans la science. Il a dit qu’il espérait que ce serait l’un dans une chaîne de grands prix qu’elle recevrait pour son travail.

La présidente des femmes de la Knesset MK Rachel Adatto, physicienne de formation, a déclaré que le vainqueur est un exemple du nombre croissant de femmes israéliennes qui contribuent à la science.

“J’espère que sa recherche débouchera sur une amélioration de la qualité de la vie en Israël et dans le monde,” a déclaré MK Rachel Adatto.

Le Dr Naama Geva-Zatorsky est arrivé mercredi dernier à Paris pour recevoir son prix et discuter de son travail, qui vise à utiliser les “bonnes bactéries” pour traiter les maladies de troubles gastro-intestinaux, le diabète, les troubles immunitaires et le cancer. Elle a noté que le corps contient 10 fois plus de bactéries que de cellules humaines, ajoutant que “les bactéries qui se développent dans le corps de la naissance ont une influence déterminante sur nos corps et notre santé.”

Par Judy Siegel-Itzkovich de The JesuralemPost, adaptation siliconwadi.fr

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 940 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.