Kleenex : vous avez besoin d’un mouchoir, dîtes-le sur Facebook !

Shares

Cet hiver, c’est Kleenex qui aura incontestablement remporté la palme de l’innovation en Israël. Avec un budget très limité, le leader mondial du mouchoir a créé un veritable buzz, en utilisant une cinquantaine d’enrhubés sur Facebook.

Il est vrai que dans un pays où la température annuelle moyenne avoisine les vingt degrés, ce n’est pas chose aisée de communiquer autour de paquets de mouchoirs…aussi moelleux soient-ils. Il en fallait advantage pour décourager l’agence israélienne Smoyz, en charge du budget Kleenex, qui a eu la brillante idée de venir au secours des Israéliens s’étant declarés “malade” sur Facebook.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Utiliser les statuts Facebook pour atteindre sa cible

Grâce à une application dédiée, Smoyz a repéré cinquante membres israéliens du réseau social ayant fait part de leur état grippal dans leur statut. Après avoir constitué son corpus de cobayes, Kleenex est entré en relation avec leurs amis Facebook pour obtenir leurs coordonnées. Quelques jours plus tard, ils recevaient un kit de mouchoirs, accompagné des meilleurs voeux de rétablissement de la marque.

Un taux de retour de 100%

Surpris par cette delicate attention, les heureux enrhumés ont tous joué le jeu et posté une photo avec leur paquet de Kleenex sur leur profil Facebook. Et là, le tour était joué : des milliers de commentaires, des centaines de retombées médiatiques, des tweets à n’en plus finir.

S’il s’agit naturellement de saluer la performance de la marque et surtout celle de son agence creative, il convient toutefois de préciser que celle-ci s’est largement inspirée d’une campagne initiée par d’autres publicitaires israéliens de l’agence McCann Erickson pour le distributeur “Yellow”.

Des produits gratuits, c’est bon pour le moral !

En janvier 2010 déjà, la chaîne de boutiques de stations-services avait trouvé judicieux d’exploiter les statuts Facebook de ses consommateurs pour tester sa nouvelle gamme de produits. Elle avait ainsi développé une application permettant d’identifier ceux d’entre eux qui avaient le moral dans les chaussettes et qui ressentaient le besoin de le faire savoir sur Facebook. Après les avoir repéré grâce à des statuts du type “my life sucks” ou “I cried all night“, Yellow leur avait envoyé un coupon sur leur adresse email leur permettant de retirer des produits gratuits en magasin.

Au final, une opération win-win, qui aura permis à la marque d’expérimenter ses produits et aux consommateurs déprimés de bien rigoler. Sans parler des milliers d’articles publiés en Israël et aux quatre coins du monde sur cette campagne résolument pas comme les autres.

Une suggestion Siliconwadi pour la RATP

J’ai terminé cet article dans le métro, sur la ligne 1 plus précisément, qui comme d’habitude “était ralentie” pour je ne sais quelle régulation de trafic ou accident de voyageurs. A défaut d’une bonne crise de nerfs dès le lundi matin, je me suis contentée de tweeter #jedetestelemetro. Si la RATP s’adonnait à l’analyse sémantique des statuts des Parisiens sur Facebook, elle pourrait envoyer une carte Orange gratuite à tous les déçus du métro pour se faire pardonner… A suivre.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 753 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.