Les sciences de la vie en Israël: une (r)évolution remarquable!

Shares

Les Biotechnologies ou « sciences du vivant » font référence à la discipline scientifique ayant recours aux éléments du vivant (cellules, tissus, gènes, bactéries, levures etc.) afin de créer, modifier ou améliorer des produits ou services, dans les domaines de la santé, de l’agro-alimentaire ou de l’environnement essentiellement (thérapie génique et cellulaire, anticancéreux ciblés, médecine prédictive, clonage, OGM,  etc.).

Il s’agit là d’un secteur-clé de la recherche et de l’industrie israéliennes. D’où sa remarquable position sur la scène internationale.

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


L’esprit d’entreprise et d’innovation technologique très poussé en Israël, combiné à une recherche de pointe et une main d’œuvre hautement qualifiée, ont, en effet, permis à ce petit pays de devenir l’un des leaders mondiaux en matière de santé notamment avec, entre autres, faits et chiffres marquants :

– L’un des plus importants budgets civils de R&D, en pourcentage du PIB : 4,8 % en 2011.  A titre comparatif, la France y a consacré 2.16% l’an passé. En Allemagne, ce chiffre a atteint les 2.5% alors qu’au Japon, il s’élevait à 3.6%. Le gouvernement israélien, quant à lui, a même proposé de porter ce chiffre à 10% pour les cinq prochaines années…

– De nombreux lauréats de prix Nobel ou autres distinctions internationales prestigieuses avec et, pour ne citer qu’eux, notamment les professeurs Aaron Ciehanover et Avram Hershko du Technion (prix Nobel de chimie en 2004),  le professeur Alexandre Levitzki, de l’Université Hébraïque, (prix Wolf de médecine en 2005), le professeur Ada Yonath E. de l’Institut Weizmann (Prix Nobel 2009 de chimie) ou encore l’avant-dernier Prix Nobel de Chimie issu du Technion, le professeur Dan Shechtman.

– Divers partenariats internationaux dans le domaine de la recherche, avec pour illustrer ceux unissant la France à Israël des accords conclus notamment avec le CNRS, le CEA, le CNES, l’Institut Pasteur, l’IGR, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP),  l’Institut Pierre et Marie Curie, le CHU de Nice ou encore le Genopole d’Ivry.

 – Un nombre croissant de jeunes entreprises innovantes (28 % de l’ensemble des sociétés des sciences de la vie) atteste de la vitalité du secteur. Les sciences de la vie ont connu un développement spectaculaire en Israël ces vingt dernières années. En 1994, Israël comptait 88 sociétés dans ce secteur; aujourd’hui elles sont plus de 1000 dont la moitié est spécialisée dans le domaine de l’équipement médical, l’autre moitié se répartissant essentiellement dans les secteurs des biotechnologies et de la pharmacie.

– L’attractivité du secteur israélien des sciences de la vie est confirmée par l’intérêt des investisseurs internationaux: les montants investis en capital-risque dans cette industrie sont éloquents et en croissance constante, avec toutes les multinationales dans les domaines de la pharmacie et de l’instrumentation médicale représentées en Israël.

– Israël occupe le troisième rang européen pour le nombre d’essais cliniques en cours.

– Israël est pionnier pour la recherche sur les cellules souches : Dès la fin des années 1990, les scientifiques israéliens ont été parmi les premiers à isoler des cellules souches embryonnaires humaines avec les nombreux développements associés depuis. Des sociétés telles que Gamida Cell (cancer), BrainStorm Cell Therapeutics ou encore Cell Cure (maladie de Parkinson), développent des solutions thérapeutiques particulièrement innovantes sur la base de cellules souches.

 – Une étroite et remarquable coopération entre le monde universitaire, les centres de recherche et l’industrie : ce qui a eu et a toujours pour conséquence directe d’accélérer le transfert d’applications issues de la recherche fondamentale. Il s’agit d’ailleurs là de l’une des clés de la croissance exceptionnelle du secteur des Sciences de la vie en Israël.

 – Un dispositif de valorisation de la recherche performant : Les universités israéliennes ont été parmi les premières au monde à développer des centres de transfert de technologie. Yissum, centre de transfert de technologie de l’Université Hébraïque créé en 1964, gère un portefeuille de plusieurs milliers de brevets développés par l’Institut et négocie de nombreux accords de licences. Yeda, le centre de transfert de technologie de l’Institut Weizmann, est également l’un des plus dynamiques et se classe au 3ème rang mondial.

Parmi les innovations importantes mises au point en Israël, on citera les exemples suivants :

Teva Pharmaceutical Industries, créée en Israël en 1901, est aujourd’hui le plus important fabricant de médicaments génériques au monde. Teva a développé des médicaments considérés comme des innovations majeures, tels que Copaxone, en collaboration avec l’Institut Weizmann, pour le traitement de la sclérose en plaques et Azilect,  en collaboration avec le Technion, pour la maladie de Parkinson.

 – D’autres médicaments font également figure de « blockbuster » et sont d’origine israélienne, à l’instar du Rebif mis au point pour le traitement de la sclérose en plaques à l’Institut Weizmann, en collaboration avec Serono. De même pour l’Exelon (lutte contre la maladie d’Alzheimer), développé par l’Université Hébraïque de Jérusalem ou encore de Doxil, issu de la recherche d’Hadassah pour le traitement par chimiothérapie du cancer.

GE Healthcare, en Israël, a mis sur le marché le tout premier appareil portable d’échographie  cardiaque au monde.

 – Le scanner Brilliance CT de Philips, développé en Israël, permet de prendre une image complète d’un patient en quelques secondes seulement, au lieu de plusieurs minutes en règle générale, un progrès considérable pour les services des urgences, aux seins desquels chaque seconde compte…

 – Medinol a été la première société, au début des années 1990, à développer un concept de stent à alvéoles fermées ; depuis, elle a ajouté à ses réalisations de nombreuses autres innovations dans le domaine de l’angiographie coronaire.

– Les chercheurs israéliens du Technion ont développé avec Regentis Biomaterials, Gelrin, une «  colle osseuse », qui stimule la régénération osseuse et cartilagineuse, en accélérant et en améliorant la cicatrisation des lésions tout en réduisant la nécessité de greffes osseuses, notamment chez les patients atteints d’un cancer ou en cas de traumatismes nécessitant de telles greffes.

– Given Imaging, créateur israélien et leader mondial de l’endoscopie par capsule, possède désormais une représentation en France qui commercialise une large gamme de capsules vidéo-endoscopiques PillCam ingérables et le système d’imagerie diagnostique associé. Elle distribue aussi, depuis quelques mois, le système de pH-métrie œsophagienne par capsule Bravo.

– InSightec, a pour sa part retenu l’attention avec une méthode révolutionnaire de chirurgie non invasive permettant d’éliminer des tumeurs, en particulier des fibromes utérins, en utilisant des ultrasons guidés par imagerie.

– Récemment encore, une équipe du Technion pilotée par le Pr. Hossam Haick a mis au point un « nez électronique » capable de diagnostiquer le cancer de manière précoce…et qui aujourd’hui est également en mesure de « flairer » et identifier des maladies rénales.

– Autre avancée majeure qui révolutionne les solutions offertes aux personnes handicapées : lexosquelette Rewalk, mis au point par la Start-up israélienne Argo Technologies et qui permet aux paraplégiques de remarcher!

Toutes ces évolutions et révolutions technologiques israéliennes ne sont que de modestes exemples du dynamisme israélien dans le domaine médical.

Cette ébullition permanente du secteur des Sciences de la Vie en Israël est, du reste, souvent le fruit de partenariats précieux noués à l’échelle internationale.

Afin d’en avoir une illustration plus complète et surtout plus concrète, MEDICA (14-17 Novembre 2012 – Düsseldorf), qui est le salon international de référence dans le domaine des technologies et de l’équipement  médical, sera l’occasion de découvrir une quarantaine de ces sociétés emblématiques – détails via le blog du Département commercial de l’Ambassade d’Israël à Paris.

Shares

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 2 468 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.