Des chercheurs de l’université de Tel Aviv travaillent sur la prévention des risques de stress post-traumatique

Shares

Le trouble de stress post-traumatique est un type de trouble anxieux qui se manifeste à la suite d’expériences traumatisantes. Une étude récente, menée auprès de plus de 300 individus, a révélé la prévalence de ce type de trouble chez les pompiers israéliens. Pourtant, certains individus se sont révélés insensibles à ce type de traumatisme. Serait-il possible d’anticiper les risques d’apparition de ces troubles? C’est le sujet qui intéresse deux chercheurs de l’Université de Tel-Aviv, Talma Hendler et Nathan Intrator de l’Université de Tel-Aviv.

Ces deux professeurs utilisent un dispositif, qui couple électroencéphalogramme et IRM fonctionnelle, pour traquer les cas de trouble de stress post-traumatique. Si le dispositif n’a rien de particulièrement innovant en soi, c’est dans l’utilisation sur une période de temps particulièrement longue qui distingue leur travail. 

Soyez informés en temps réel ! Suivez-nous sur...


Une autre particularité de ce projet de recherche est qu’il réunit des efforts de chercheurs de disciplines différentes: Talma Hendler est spécialiste des neurosciences au sein de la faculté de médecine et de l’école de sciences psychologiques de l’université de Tel-Aviv, tandis que Nathan Intrator a un profil plus informatique. Leurs travaux ont été menés ne partenariat avec le MIT, et ont été publiés dans la revue de l’Académie des sciences américaines, ainsi que dans Cerebral Cortex.

C’est ce qui leur a permis de mettre au point des algorithmes qui permettent d’identifier le type d’activité cérébrale engagée dans les différentes situations émotionnelles dans lesquelles se trouvent les sujets sur lesquels se déroulent leurs expérimentations.

Les résultats de leurs travaux vont bien entendu bien au-delà des pompiers israéliens. De nombreuses professions exposent à des syndromes de stress post-traumatiques, sans parler des divers accidents ou événements de la vie, prévisibles ou non, et qui laissent des traces impérissables sur ceux qui les ont vécus.

 

Shares

RetweeTech

Rejoignez nos 2 924 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.