Une Start-up israélienne invente une pile à combustible révolutionnaire

CellEra

La société israélienne CellEra a mis au point une technologie de pile à combustible révolutionnaire.

En effet, contrairement aux piles à combustibles à membranes classiques, qui nécessitent l’utilisation de platine, qui est un métal rare, polluant et coûteux, la technologie brevetée par CellEra (7 brevets déposés à ce jour) s’appuie sur un électrolyte polymère solide, qui conduit des ions OH- en milieu alcalin, rendant inutile l’utilisation de platine.

Qu’est ce qu’une pile à combustible?

La pile à combustible n’est pas une technologie révolutionnaire en soi. Son principe date de la moitié du XIXe siècle. Mais le rendement assez médiocre des premières piles, ainsi que leur coût de production, lui ont fait préférer d’autres types de générateurs d’énergie. Mais les contraintes et les besoins industriels ont largement évolué ces dernières années, notamment en ce qui concerne les énergies renouvelables et non polluantes, et les remplacement des énergie d’origine fossile, donnant un nouveau coup de projecteur sur la pile à combustible. Les applications de la pile à combustible sont variées, depuis l’alimentation électrique de satellites, la production électrique stationnaire, et jusqu’à la motorisation de véhicules, terrestres ou marins : Mercedes, General Motors ou Renault ont déjà proposé des véhicules faisant appel à cette technologie.

Qu’est ce que change la technologie de CellEra?

La pile inventée par CellEra fait appel à un électrolyte différent des électrolytes habituellement utilisés dans les piles à membrane. En effet, dans de telles piles, on utilise habituellement du platine, pour accélérer l’oxydation de l’hydrogène et la circulation des ions H+. Mais le platine est un métal rare, cher et polluant, et le coût de telles piles reste prohibitif. La pile de CellEra s’appuie, elle, sur le transfert des ions OH-, dans un milieu solide alcalin, fabriqué à partir de métaux nettement moins onéreux: son principe est connu depuis longtemps, mais CellEra est la première entreprise à avoir conçu une pile à membrane qui ne nécessite pas d’électrolyte liquide, avec la forme alcaline. Le coût d’une pile à combustible est divisé d’un ordre de grandeur, et permet de concevoir des procédés de fabrication à grande échelle, dans le domaine des piles de 1 à 20kW.

Le procédé développe par CellEra est breveté, avec 7 brevets en cours de dépôt. Il intéresse quelques grands noms de l’industrie, à commencer par Vodafone, dont le fond d’investissement Vodafone Ventures a pris une participation en décembre 2011. Autre exemple, Volkswagen et CelEra collaborent autour de projets communs ayant des applications dans le domaine de l’automobile. 

D’autres applications, dans le domaine des stations de télécommunication, devraient assurer à CellEra d’excellentes perspectives industrielles.

 

Commenter cet article

commentaire(s) jusqu’à présent. Ajouter le votre...

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez nos 1 694 abonnés et recevez nos derniers articles directement sur votre e-mail.

Demande de republier cet article

Remplissez ce formulaire et cet article sur sera envoyé par e-mail.






Le nom du site où vous souhaitez de republier cet article

J'accepte d'indiquer la source et le lien de l'article
d'origine pour chaque utilisation des articles de siliconwadi.fr

fermer