Apple joue dur : la dernière mise à jour de Spotify sur iOS bloquée en Europe !

La validation de la dernière mise à jour de Spotify sur iOS, qui permet à l’application de proposer ses abonnements sans passer par les services d’Apple, connaît un retard inhabituel.

Apple exprime son mécontentement face aux règles imposées par le Digital Markets Act (DMA), récemment mis en place en Europe, et cherche à contrecarrer les plateformes qui peuvent désormais contourner les règles iOS. Cette situation suscite des mécontentements dans l’industrie, d’autant plus que le géant technologique dispose de moyens pour entraver les initiatives, comme le cas actuel de Spotify en témoigne.

Lire aussi :

  1. Google Messages : révolution de l’appareil photo, bénédiction ou malédiction ?
  2. Google Chrome : nouveau bouclier anti-malware, votre sécurité en première ligne !

Blocage en vue sur l’App Store

Si vous êtes un utilisateur de Spotify sur iOS, vous pourriez remarquer des modifications dans la page d’abonnement de l’application, du moins si vous résidez en Europe. En effet, Spotify est désormais autorisé à proposer des achats in-app et à afficher les prix de ses forfaits sans l’intervention d’Apple.

Cette nouvelle donne offre à l’entreprise suédoise une liberté supplémentaire pour offrir une expérience utilisateur plus fluide et dépourvue des frais de commission de 30 % imposés par l’App Store. Cependant, malgré cette évolution, vous pourriez ne pas encore bénéficier de ces changements, car Apple semble peu coopératif.

Jeanne Moran, porte-parole de Spotify, a déclaré à The Verge : « Cela fait maintenant neuf jours et nous attendons un retour de la part d’Apple concernant notre soumission d’application ». En effet, bien que Spotify ait soumis sa mise à jour pour iOS le 5 mars, celle-ci aurait dû être acceptée et déployée le lendemain, comme c’est habituellement le cas.

Un mauvais élève peu coopératif et récalcitrant

Comme on peut le comprendre, cette mise à jour revêt une importance particulière, car elle intègre les modifications permises par la mise en œuvre du DMA. Spotify souligne que cela constitue un “nouvel exemple” des manœuvres d’Apple pour contourner les décisions de la Commission européenne.

Ces propos sont tirés d’un courriel envoyé par la société suédoise aux fonctionnaires européens, les incitant à intervenir auprès du géant californien.

Spotify met en avant le risque que ce blocage des mises à jour entraîne des retards dans le déploiement de correctifs cruciaux ou de nouvelles fonctionnalités, craignant qu’Apple ne cherche à entraver la conformité avec le DMA. Cet état de fait est ironique, sachant que le DMA vise à empêcher les pratiques anticoncurrentielles.

Apple, le grand perdant

Apple semble devoir bientôt établir une présence permanente à Bruxelles, car la Commission européenne se trouve souvent en confrontation avec la société.

Récemment, elle a été impliquée dans des affaires sensibles, notamment celle d’Epic Games, qui a vu son profil de développeur révoqué après les critiques de son PDG à l’égard des pratiques d’Apple en lien avec le DMA.

Par ailleurs, l’Union européenne a également donné raison à Spotify dans une autre affaire relative aux règles de l’App Store, condamnant Apple à une amende record de 1,8 milliard d’euros pour abus de position dominante.

Articles Récents