Caméra dans la voiture : une surveillance totale du conducteur arrive bientôt en France !

À partir de cet été, chaque nouveau véhicule devra obligatoirement être équipé d’une caméra embarquée pour détecter les signes de somnolence ou de distraction chez le conducteur.

À compter du 7 juillet 2024, tous les nouveaux véhicules homologués par les constructeurs en Europe devront obligatoirement être équipés du nouveau système, conformément à la réglementation européenne établie par la Commission à l’été 2023. Cette nouvelle réglementation vient s’ajouter à une législation plus ancienne visant à renforcer la sécurité routière sur le continent européen. Les autorités européennes ont pour ambition, d’ici 2050, d’atteindre zéro décès sur les routes.

Lire aussi :

  1. La banque la plus avantageuse pour les retraités en termes de frais bancaires pour 2024
  2. Compte bancaire : le fisc vous conseille de vider votre compte avant fin mars !

Une nouvelle règle imposée par l’UE

Depuis juillet 2022, l’Union européenne a mis en place de nouvelles normes de sécurité automobile, imposant l’intégration d’une boîte noire dans les véhicules pour enregistrer les données en cas d’accident, ainsi qu’un régulateur de vitesse intelligent. Ces mesures visent à renforcer la sécurité routière en Europe.

De plus, certains véhicules sont déjà équipés de systèmes de détection de la somnolence depuis cette même période, permettant de surveiller l’état de vigilance du conducteur et de prévenir les risques d’endormissement au volant.

Ces avancées technologiques témoignent de l’engagement de l’Union européenne à promouvoir des solutions innovantes pour réduire les accidents de la route et atteindre l’objectif ambitieux de zéro décès sur les routes d’ici 2050.

Des avertissements visuels ou sonores

Selon Ayla Vanden Driessche, responsable du développement commercial des systèmes d’aide à la conduite chez Forvia, des systèmes de détection sont déjà présents dans les véhicules en vertu de la première version de la réglementation. Ces systèmes, qui reposent sur divers types de capteurs situés au niveau du volant ou d’autres parties du véhicule, seront optimisés et rendus obligatoires dans le cadre de la nouvelle réglementation.

Dans le cadre de cette nouvelle réglementation, la caméra du véhicule sera capable de détecter si le conducteur détourne son regard de la route pendant plus de 3,5 secondes à une vitesse supérieure à 50 km/h, ou pendant plus de 6 secondes à une vitesse comprise entre 20 et 50 km/h. Ce système est conçu pour être plus précis que les méthodes de lutte contre la distraction précédentes. En cas de distraction ou d’endormissement du conducteur, un message apparaîtra sur le tableau de bord, l’invitant à se concentrer sur la route, accompagné d’une lumière pour attirer son attention. Ces alertes peuvent également être émises sous forme sonore, le conducteur ayant le choix de la préférence. Si plusieurs périodes d’inattention sont détectées, le système recommande au conducteur de faire une pause.

Selon le professeur Damien Léger, président du conseil scientifique de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), dès les premiers signes de somnolence, le conducteur doit s’arrêter, car les risques d’accident dans la demi-heure qui suit sont multipliés par 3 ou 4. Cette nouvelle technologie vise à réduire les risques d’accidents dus à la distraction ou à la somnolence au volant en offrant des avertissements préventifs et en encourageant les conducteurs à prendre des pauses lorsque cela est nécessaire pour assurer leur sécurité sur la route.

En route vers une amélioration générale des systèmes de détection

La caméra, efficace de jour comme de nuit, est conçue pour détecter le moindre signe problématique, même lorsque le conducteur porte des accessoires tels qu’une casquette, des lunettes ou des faux cils.

Ces nouveaux systèmes représentent une avancée significative et ouvrent la voie à des dispositifs encore plus sophistiqués.

En étant connectés à une application, ils pourront offrir des fonctionnalités supplémentaires pour favoriser la vigilance du conducteur, telles que la suggestion d’une musique plus stimulante ou l’augmentation de la luminosité de l’écran.

Articles Récents