Chèque énergie : bonne nouvelle pour les locataires d’HLM, ils vont pouvoir payer leur chauffage avec !

Une nouveauté majeure pour les chèques énergie : désormais, il sera envisageable d’utiliser ces chèques pour régler les charges locatives liées au chauffage. Voici les détails.

Le chèque énergie demeure un pilier essentiel du soutien financier aux ménages à faibles revenus, les aidant à assumer leurs dépenses liées à l’électricité, au gaz, voire aux travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique de leur logement. Cependant, une avancée notable dans son utilisation a été introduite en 2024.

Lire aussi :

  1. Exonération de la taxe foncière pour les retraités : une possibilité grâce à l’âge ?
  2. Livret A en 2024 : le fisc sera sans pitié pour les contrevenants !

Chèque énergie : c’est quoi ?

Le chèque énergie demeure un soutien financier précieux pour les ménages modestes, leur permettant de couvrir une partie de leurs dépenses énergétiques, que ce soit pour régler leurs factures d’électricité, de gaz ou même pour entreprendre des travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique de leur logement.

D’une valeur variant entre 48 et 277 euros, ce dispositif est automatiquement envoyé par courrier postal aux bénéficiaires chaque année, avec une période de réception s’étendant du 2 avril au 15 mai.

Il convient toutefois de noter qu’il est soumis à une date limite d’utilisation.

Les personnes concernées

Les critères d’éligibilité au chèque énergie sont déterminés en fonction des revenus fiscaux par unité de consommation, exigeant un seuil de revenu fiscal inférieur à 11 000 € pour pouvoir en bénéficier.

Cette assistance est spécifiquement conçue pour aider les ménages les plus vulnérables, confrontés à la hausse continue des coûts énergétiques. Son utilisation est simplifiée, car il suffit de le remettre à son fournisseur d’énergie pour en bénéficier.

Cependant, une nouvelle avancée est prévue en 2024, ouvrant la voie à des développements positifs dans l’utilisation et la portée de cette aide.

Chèques énergie : une importante évolution en 2024

À la suite de l’annonce d’Agnès Pannier-Runacher, les résidents des logements sociaux bénéficient désormais d’une avancée notable : ils peuvent désormais utiliser leur chèque énergie pour régler leurs charges de chauffage.

Cette mesure, rendue possible grâce à l’intégration de l’article 231 dans la loi de finances pour 2024, représente une réelle opportunité pour les foyers modestes résidant en HLM. Le montant du chèque énergie, pouvant aller jusqu’à 280 euros, constitue un soutien financier important pour ces ménages, d’autant plus que le seuil d’éligibilité a été revu à la hausse.

En effet, tandis qu’il était fixé à 10 800 euros l’année précédente, il a été porté à 11 000 euros en 2024. Cette augmentation témoigne de l’engagement des autorités à soutenir les foyers les plus vulnérables face à l’augmentation des dépenses énergétiques.

Articles Récents