Doctolib va vous faire payer avant la consultation médicale : une révolution dans le secteur de la santé ?

Doctolib prévoit de mettre en place rapidement un système où les patients devront payer leur consultation physique à l’avance, avant même la prise de rendez-vous. Cette initiative a été confirmée par le directeur général de la plateforme lors de son intervention au Sénat mercredi dernier.

Le processus de paiement chez le médecin ou le praticien peut s’avérer fastidieux à plusieurs égards. Il fait perdre du temps, surtout lorsqu’on ne pense pas à emporter ses moyens de paiement alors qu’on est en proie à une forte fièvre. De plus, cela donne parfois l’impression de passer par une caisse de supermarché. Dans cette optique, Doctolib, la plateforme de référence pour la prise de rendez-vous médicaux, cherche à simplifier la vie des médecins et des patients en offrant la possibilité de payer les consultations directement sur son site. Examinons cette nouveauté de plus près.

Lire aussi :

  1. Exonération de la taxe foncière pour les retraités : une possibilité grâce à l’âge ?
  2. Livret A en 2024 : le fisc sera sans pitié pour les contrevenants !

Un paiement en ligne pour les consultations physiques disponible dès le deuxième trimestre 2024

À compter du deuxième trimestre 2024, il sera possible de régler une consultation physique directement depuis l’application Doctolib, dès le moment où vous prendrez votre rendez-vous. Cette nouvelle a été confirmée par le directeur général de la plateforme, Jean-Urbain Hubau, lors de son audition devant les membres de la Commission des affaires sociales du Sénat, le mercredi 20 mars.

Le dirigeant a également souligné que Doctolib, qui continue d’ajouter de nouvelles fonctionnalités, est en train de développer un système permettant de payer en ligne les consultations physiques, à l’instar de ce qui est déjà possible pour les téléconsultations. Cette évolution majeure, bien que logique, représente une avancée significative pour la plateforme.

Concrètement, si vous prenez rendez-vous avec votre médecin via Doctolib, vous pourrez régler la consultation depuis votre smartphone ou le site web. Les détails pratiques sur la manière de procéder seront annoncés ultérieurement par la plateforme.

Limitation du paiement des consultations sur Doctolib à certaines professions médicales

Il convient de souligner que l’option de paiement anticipé lors de la prise de rendez-vous via Doctolib ne sera pas accessible à tous les praticiens. En d’autres termes, cette facilité ne sera pas proposée à toutes les professions médicales présentes sur la plateforme.

Ce choix de restreindre l’accès au paiement anticipé pourrait être lié à divers facteurs, tels que les préférences des praticiens, les spécificités de leurs pratiques médicales ou les exigences réglementaires propres à chaque profession.

Cette limitation souligne la nécessité pour les utilisateurs de Doctolib de vérifier les modalités de paiement disponibles en fonction du praticien choisi et de s’assurer de la compatibilité de ces modalités avec leurs préférences et leurs besoins spécifiques.

Comment vont s’effectuer les transactions ?

Actuellement, le paiement des téléconsultations sur Doctolib implique de saisir son numéro de carte bancaire lors de la prise de rendez-vous, suivi d’une autorisation de prélèvement. Il est raisonnable de supposer que le processus sera similaire pour les consultations physiques réglées via la plateforme.

Doctolib travaille actuellement avec Stripe, un géant américain du paiement en ligne, pour toutes les transactions effectuées sur sa plateforme. Toutefois, il est envisageable qu’un acteur européen prenne la relève à l’avenir, ce qui pourrait répondre à des considérations de souveraineté et de conformité réglementaire.

Concernant le tiers-payant, Doctolib pourrait envisager de le proposer sur son application d’ici la fin de l’année. Cette fonctionnalité permettrait aux utilisateurs de régler leurs consultations en bénéficiant d’une prise en charge directe par leur assurance ou leur mutuelle, offrant ainsi une plus grande flexibilité et accessibilité aux services de santé.

 

Articles Récents