in

Le retour de la chevalière : une tendance homme et femme !

Et si on se passait la chevalière au doigt ?  Non pas pour s’unir, mais pour profiter du retour de la chevalière. C’est intéressant de découvrir le monde de la mode et d’explorer les tendances actuelles. La chevalière, c’est dans toute sa splendeur le bijou intemporel qui arrive à conquérir le cœur des femmes et à la fois conserver son charme pour les hommes.  Pourquoi ne pas vous laisser séduire par cette pièce “symbolique” en la passant à votre doigt ? 

Pourquoi on portait là chevalière à l’époque ? 

À l’époque médiévale, nos ancêtres avaient déjà trouvé une solution pour montrer « leur importance » c’était évidemment la chevalière ! Oui, oui, cette superbe bague épaisse qui pouvait être ornée d’un emblème. En ce temps, c’était considéré comme bien plus qu’un simple accessoire. Le moyen absolu de montrer et de se proclamer comme étant quelqu’un de prestigieux.

D’un côté, on trouvait les nobles qui en faisaient un étalage pour mettre en avant leur atout remarquable. Et de l’autre, nous avions les chevaliers qui s’en servaient pour montrer leur courage. Vous l’aurez compris, la chevalière revient de loin.  

« La mode se démode, le style jamais » Gabrielle Chanel

Un bijou plus tendance que jamais ! 

De nos jours, le marché des bijoux regorge de créations fantaisistes et ce n’est pas pour autant que la bonne vieille chevalière est aux oubliettes ! Elle a même su rester en course, et elle a aussi réussi à se moderniser tout en sachant s’adapter aux genres de notre société.

Maintenant, il existe une multitude de modèles discrets, raffinés qui font autant craquer les hommes que les femmes. 

Et d’ailleurs, il semblerait que même les jeunes se laissent séduire par ce petit bijou. Peut-être qu’ils sont influencés par la culture US, là où effectivement de nombreux rappeurs exposent leur chevalière. Ou encore par les basketteurs de la NBA qui reçoivent chaque année de somptueuses bagues de champions, tel que Lebron James. 

Les femmes et les hommes ont compris que c’était une déclaration de style. Elle apporte une touche de caractère et de style à celui ou celle qui la porte. 

La chevalière, c’est plus qu’un simple bijou, elle s’est démocratisée partout et pour tous. Elle passe à la fois par la fantaisie, par le rock enfin bref, vous pouvez trouver la bague à votre tour de doigt ça convient vraiment à tous les styles et le tout à des prix abordables. 

On comprend donc que nous sommes dans une génération qui a évolué, que le style et les tendances sont éphémères et qu’elle a fini par prendre le dessus sur la tendance de l’héritage. 

Comment la porter que vous soyez un homme ou une femme ?

Voici quelques conseils pour porter comme il se doit votre nouvelle chevalière.

Porter une chevalière chez un homme

Messieurs pour commencer n’ayez pas peur d’explorer différentes options. Traditionnellement, on vous aurait dit de la porter à l’auriculaire, que ce soit à gauche ou à droite. Mais pourquoi se contenter de la norme quand on peut se démarquer avec classe ? 

Si vous ne portez pas d’alliance, mettez là à cet endroit-là. Ou choisissez l’annulaire droit si elle représente un symbole sentimental, comme un cadeau fait pour le saint valentin, ou pour un mariage…

Le majeur est aussi un bon endroit pour placer votre chevalière, surtout si elle est imposante puisque c’est votre plus long doigt. En bref, cassez les codes et mettez-en plusieurs si tel est votre choix.  

Porter une chevalière chez une femme

Où devez-vous porter cette fameuse chevalière ? Il y a longtemps on disait que l’auriculaire droit était l’endroit à privilégier. Eh oui, ce doigt-là ce n’est pas anodin à l’époque, il servait de sceau pour authentifier des documents.

Mais, devinez quoi ? Au 21ᵉ siècle, les temps ont changé et les femmes sont libres de porter leur chevalière où bon leur semble.  

Comme pour les hommes, cassez les codes de la mode, associez-les de différentes manières. Portez-en une à l’index et au majeur, ajoutez des couleurs et des motifs, mais surtout, laissez libre cours à votre imagination. C’est votre doigt, c’est votre chevalière alors, faites-la briller…