in

Les erreurs à éviter en choisissant son assurance jeune conducteur

Quand on achète son véhicule, il est essentiel de l’assurer. Il s’agit de la responsabilité civile. Beaucoup commettent des erreurs au moment d’assurer leur voiture et ne s’y prennent pas toujours correctement. Trop récurrentes, ces erreurs peuvent coûter cher. Pour vous aider à bien vous préparer, nous vous expliquons à travers cet article, les erreurs à éviter en choisissant votre assurance jeune conducteur. 

Première erreur à éviter : ne pas déclarer un sinistre ou bien une résiliation 

C’est une erreur récurrente que beaucoup de jeunes conducteurs continuent de commettre. Sachant que les peines peuvent être lourdes, il faut veiller à bien le faire. Si un accident a été commis et que vous en êtes responsable, il faut absolument penser à écoper un malus auprès de votre assurance auto. Cela va d’ailleurs vous faire augmenter votre prime assurance. N’oubliez pas de déclarer un sinistre, c’est important. Autrement, vous allez finir par les accumuler et cela ne peut être que mauvais. Après deux ans sans aucun sinistre responsable, vous obtiendrez de manière automatique un malus neutre. 

Si vous ne faites pas les choses dans les règles, dans certains cas, il peut arriver que l’on vous suspende votre permis de conduire. La cause peut être “banale” : cela peut être dû à un excès de vitesse ou due à la consommation d’alcool ou de stupéfiant. Il est donc impératif de bien mettre au courant votre assurance jeune conducteur. Elle pourra trouver des solutions et adapter son contrat. Quel est le vrai risque ? Sachez que votre assurance peut vous radier. Alors, notre conseil est de ne rien cacher à votre assurance

Seconde erreur : mentir à son assurance 

Quand on choisit son assurance, on ne ment pas, surtout sur le lieu de stationnement. Nous allons vous donner une petite astuce. Elle consiste à préciser votre véhicule actuel ou votre prochain véhicule qui est dans un garage, mais dont vous ne faites pas encore usage. Cela peut vous aider à payer un peu moins cher. Si c’est le cas bien sûr, nous vous conseillons de bien le signaler. Même si votre véhicule dort dans votre parking, il est indispensable de le mentionner. Pour ce faire, il faudra renseigner le lieu de stationnement

Si vous comptez déclarer un sinistre alors que votre voiture dort dans le parking et que vous avez renseigné le lieu de stationnement au parking à votre assurance auto : il y a aura une incohérence dans votre déclaration. Sachez que si les assurances, qu’elles soient pour jeunes conducteurs ou classiques, émettent des doutes, elles ne vont pas hésiter à réaliser des enquêtes. Elles vont interroger votre voisinage et d’autres canaux mis à leur disposition pour savoir si vous dites la vérité ou non. 

Une autre erreur souvent commise par les jeunes conducteurs en cas d’accident est de se déclarer comme étant second conducteur, alors que ce n’est pas le cas. Ce que l’on entend par là, c’est que beaucoup de jeunes achètent leurs premières voitures. Pour éviter de payer trop cher leur assurance, ils déclarent qu’ils sont seconds conducteurs. Souvent, ils vont faire appel à leurs parents pour qu’ils se déclarent comme conducteur principal. 

Certainement, cela permet de vous faire profiter de quelques avantages, mais cela ne veut pas dire que les assurances ferment les yeux sur cette pratique. Si les assurances prennent conscience de ce mensonge, le cas est considéré comme de la fraude. Vous pouvez être lourdement sanctionnés. 

Vous serez sanctionné et vous sélectionnerez vos parents, car ils auront participé à cette pratique. 

Oublier de comparer les prix 

Une autre erreur que commettent souvent les jeunes conducteurs est de ne pas comparer les prix. Parfois il faut bien prendre le temps d’évaluer toutes les options. Évaluer toutes offres et comprendre ce qui vous convient le mieux. Parfois une assurance classique ne peut pas convenir à votre profil. Il est donc important de bien comparer les seuils de garantie et les prestations de chaque assurance

Bien évidemment, vous avez le droit de vous rendre compte, après coup, que vous vous êtes trompés dans le choix de votre assurance auto. Il est possible de changer de contrat. Mais sous condition que la date de votre contrat est dépassée votre premier anniversaire. Si ce n’est pas le cas, vous devrez attendre cette date-là avant de pouvoir effectuer un nouveau contrat ou changer d’assurance auto.