in

Que faut-il assurer quand on lance son activité commerciale

Vous voulez voler de vos propres ailes en créant votre entreprise ? Félicitations ! Mais, ce cap suscite de nombreuses questions. Entre l’installation, la peur de tromper ou la gestion de certaines tâches comme la comptabilité, nombre d’interrogations fusent sûrement dans votre tête. D’autres questions se posent également : Que faut-il assurer quand lance son activité commerciale ? Y a-t-il des assurances obligatoires ? Dans ce cas, que concernent-elles ? Il est tout à fait légitime de vouloir se renseigner à ce sujet, et c’est une étape importante lors du lancement de son entreprise. 

Quand on lance son activité commerciale : la responsabilité civile professionnelle est indispensable

Généralement appelée RC Pro, elle concerne tous les secteurs d’activité. Grâce à ce contrat, votre entreprise est protégée contre des sinistres qui surviennent après l’engagement de la responsabilité civile, soit lors de l’exercice de votre profession.

Par exemple, elle prend en charge l’indemnisation de la victime si votre entreprise commet des fautes ou cause un dommage à un tiers.

Évidemment, le risque dépend de l’activité que vous exercez. Si vous êtes consultant immobilier et que vous effectuez un conseil erroné, alors la victime sera indemnisée. Comme les restaurateurs doivent être couverts pour le risque d’intoxication alimentaire.

Sachez d’ailleurs qu’elle est obligatoire pour de nombreuses professions, de divers domaines comme la santé (sagefemmes, dentistes, médecins), les chiffres avec les experts-comptables ou encore certains agents immobiliers ou généraux d’assurance par exemple. Par ailleurs, les métiers du droit, avec les avocats ou encore les notaires y sont également soumis. 

En plus, certains contrats, comme ceux de l’assureur Hiscox, incluent une protection juridique pour vous aider dans les renseignements juridiques, la gestion amiable d’un litige, ou encore pour un accompagnement judiciaire. 

Assurer ses véhicules professionnels, une étape importante

Comme pour la RC Pro, ce type de contrat peut être obligatoire en fonction de l’activité que vous exercez.

On pense notamment aux commerces ambulants comme les camions pizza et food truck, ou aux entreprises liées au transport de marchandises ou de personnes. Si vous avez une quantité importante de véhicules, on parle alors de flotte à assurer.

Par ailleurs, nous vous conseillons vivement d’assurer votre véhicule professionnel, pour le protéger lui-même, mais aussi le chauffeur ainsi que les potentiels passagers. 

Bien que non obligatoire pour certaines professions, elle est vivement recommandée dès lors que vous possédez une voiture à usage professionnel. Sachez qu’il existe, en plus, différentes formules pour convenir au mieux à vos besoins. 

D’autres assurances pour votre activité commerciale à envisager

Au lancement de votre activité commerciale d’autres contrats sont à prévoir en fonction de votre patrimoine ou de votre secteur d’exercice. En voici quelques-uns :

  • L’assurance perte d’exploitation : protection financière lors d’un événement qui ralentit, voire arrête l’activité
  • L’assurance multirisque : couvre tous les risques liés à votre entreprise, et protège votre patrimoine
  • L’assurance décennale, parfois obligatoire au regard du domaine de profession

De nombreux contrats existent pour vous couvrir au mieux et limiter vos pertes. En plus de vous aider financièrement dans le cadre d’un sinistre, avec l’assurance perte d’exploitation, par exemple, elle couvre aussi les frais d’une victime qui pourraient être engendrés par votre entreprise.