Voiture électrique R5 : trop chère à l’achat ? Pas forcément, découvrez pourquoi !

Proposée à partir de 25 000€, la nouvelle R5 électrique affiche-t-elle un prix bien plus élevé que celui de son prédécesseur, vendu à moins de 10 000 Francs il y a 50 ans ?

Vous n’avez probablement pas manqué de remarquer que le géant Renault a récemment dévoilé sa R5 E-Tech Electric de série. Ce nouveau véhicule zéro émission sera disponible en concession dès la rentrée. Il promet de revisiter, à travers le prisme de l’électrique et du XXIe siècle, les nombreux détails emblématiques associés à l’imaginaire collectif. Il convient de rappeler que la première R5 a été lancée en 1972. Nous vous donnons tous les détails dans cet article.

Lire aussi :

  1. Supermarchés : découvrez les enseignes qui offrent des économies en ligne par rapport aux achats en magasin !
  2. Aides CAF : découvrez le montant de la hausse des allocations au 1er avril 2024 !

La Renault 5 E-Tech Electric est-elle vraiment 15 fois plus chère que la R5 de 1972 ? La réponse est non

Avec son tout premier véhicule entièrement conçu sur la plateforme AmpR Small, Renault vise clairement à prendre pied sur le marché du segment B des véhicules électriques.

La nouvelle Renault 5 E-Tech Electric sera proposée lors de son lancement avec un choix de 5 couleurs, dans le but de maintenir le caractère populaire souhaité par Renault, tout en étant disponible à partir de 25 000€.

Bien que ce tarif soit considéré comme plus “abordable”, il est assorti de certaines limitations et suscite toujours des réactions de jugement “trop cher” chez certains. Il est intéressant de noter que la toute première R5, commercialisée il y a plus de 50 ans, était vendue à un prix légèrement inférieur à 10 000 Francs à l’époque, équivalent à un peu plus de 1 500€ seulement.

Leasing de voiture électrique : une solution dans l’air du temps

Alors, pourquoi ce prix ?

Il est essentiel de considérer une variété de paramètres lorsqu’on évalue la comparaison entre les prix de la Renault 5 E-Tech Electric aujourd’hui et ceux de la R5 dans les années 1970. L’inflation joue évidemment un rôle majeur dans cette analyse, mais il est également crucial de prendre en compte le “coût de la vie” global. En effet, au début des années 1970, le salaire minimum horaire était d’environ 4,50 Francs, tandis qu’il dépasse désormais les 11€ aujourd’hui.

Ainsi, alors qu’il fallait travailler plus de 2 200 heures en 1972 pour se permettre l’achat d’une R5, cette période de travail nécessaire s’est réduite à un peu plus de 2 100 heures en 2024 pour pouvoir acquérir la Renault 5 E-Tech Electric. Cette comparaison démontre que, dans l’ensemble, les coûts relatifs restent relativement stables, mais cela requiert une approche plus nuancée que simplement convertir les prix de Francs en Euros.

Il est crucial de prendre en compte la progression économique, les changements dans les normes de vie et les salaires, ainsi que les évolutions technologiques et les caractéristiques supplémentaires offertes par les nouveaux modèles. En fin de compte, cette analyse met en lumière l’importance de considérer un ensemble de facteurs pour une compréhension plus précise des comparaisons de prix entre différentes époques.

Compatible avec le bonus écologique

Il convient également de souligner que la nouvelle Renault 5 E-Tech Electric bénéficie de l’éligibilité au nouveau bonus écologique 2024, permettant ainsi de réduire la facture à un montant avantageux de 21 000€.

Par ailleurs, il est important de noter que dans sa version de base, la nouvelle “R5 électrique” s’adresse davantage aux conducteurs effectuant des trajets de courte distance, car elle est équipée d’une batterie de 40 kWh offrant une autonomie d’environ 300 km sur une seule charge.

En parallèle, pour l’année 2024, Renault prévoit également le lancement d’un autre modèle entièrement électrique, le monospace SUV Renault Scénic E-Tech, déjà honoré du titre de “Voiture de l’Année 2024”.

 

 

Articles Récents