Le vélo connecté : bon pour la santé, mais pas pour Joe Biden

Cela pourrait être une plaisanterie, mais il est évident que les personnes en charge de la sécurité du nouveau Président des Etats-Unis, ne l’entendent pas de cette oreille. Est-ce que le fait de faire du sport tous les matins l’empêcherait de prendre les bonnes décisions concernant la géopolitique ou la façon de gérer la crise du Covid-19 ? Non, c’est bien plus compliqué que cela.

Un risque trop important pour le Président des Etats-Unis

Joe Biden a l’habitude, chaque matin de faire du vélo d’appartement. Un geste santé que l’on ne peut que mettre en avant dans un pays où la majeure partie de la population est en obésité.

L’homme le plus puissant du monde, dont l’investiture a eu lieu hier, prend soin de sa forme ; tout comme Michelle Obama, ancienne Première Dame qui utilisait le même vélo et avait entrepris des programmes pour que les petits américains réapprennent à bouger et à manger sainement.

Ce vélo haut de gamme, permet de bénéficier d’entrainements spécialisés avec des pros, à distance, mais intègre une caméra, entre autres équipements. Sa connectivité fait qu’il est possible d’élaborer des programmes de remise en forme, des challenges, en fonction de son état de santé.

Or, c’est justement ce qui pose problème. Le fait que le vélo soit connecté et donc relié à Internet représente une faille dans la sécurité du Président.

Vélo Peloton : Joe Biden en joue :

velo peloton

Pour un vélo connecté appelé Peloton, on peut dire ; si vous nous permettez ce trait d’humour ; que Joe Biden serait en ligne de mire, si des personnes malveillantes arrivaient à accéder à tout ce que contient le vélo.

On imagine ce qui pourrait être fait des données personnelles que le Président a dû entrer pour profiter des bienfaits de son vélo.

Ses détracteurs ; et les événements récents au Capitole ont montré qu’ils étaient nombreux et belliqueux ; pourraient par exemple se servir d’informations relatives à sa santé, pour dénoncer une incapacité temporaire à prendre des décisions.

Que dire, encore si de telles informations étaient récoltées et utilisées par d’autres pays, par le biais d’un espionnage en règle.

Pour savoir si ce vélo représentait une réelle menace, des journalistes d’investigation américains n’ont pas hésité à questionner des experts en la matière. Le résultat est sans appel. Pour ce que vélo d’appartement connecté ne représente aucun danger pour la sûreté nationale, il suffit « juste » de le transformer en vélo lambda ; c’est-à-dire enlever toute la technologie qui fait son succès actuellement, Outre-Atlantique.

Le vélo connecté de Joe Biden : une vraie menace ?

La firme Peloton, start-up spécialisée dans le fitness connecté et qui tente une entrée en Bourse pour se développer encore, ne peut elle-même pas nier que si de très gros efforts sont faits pour sécuriser les systèmes, aucun produit n’est invulnérable et inviolable. Ce qui suppose que si l’on sait trouver les bons hackers… A bon entendeur.

Au moment même d’entrer à la Maison Blanche et de commencer à travailler sur des sujets aussi brûlants que le Covid-19 et les ravages que fait le virus auprès de la population américaine, le fait qu’un vélo puisse faire l’objet de tant d’enjeux semble incroyable. Pourtant, le Secret Service prend cela très au sérieux et c’est compréhensible.

Personne ne sait encore si Joe Biden continuera à utiliser son appareil connecté. Si c’était le cas, il y a fort à parier que des modifications seraient apportées pour que le vélo ne constitue plus une menace pour la gouvernance américaine.

Est-ce que cela peut être l’occasion pour d’autres marques de vélos de faire la promotion de leurs engins pour qu’ils tentent de devenir la nouvelle star de la Maison Blanche, comme l’est, depuis quelques jours, le vélo connecté Peloton ? Nul ne le sait.

  • Télécharger sur l'App Store
  • Obtenez le sur Google Play
  • Disponible sur Amazon Appstore
  • Disponible sur les lecteurs et téléviseurs Roku

Articles Récents

Articles Similaires