Covid-19 : êtes-vous dans une pièce à risque ? Téléchargez l’appli !

Est-ce que cela pourrait être aussi simple ? C’est en tout cas ce que pense une start-up française qui a élaboré une application qui permet de savoir si la pièce où vous vous trouvez présente des risques de contamination élevés.

L’endroit où vous vous trouvez en ce moment est-il sûr ?

Bien entendu, vous portez le masque, pour vous protéger. Mais il existe néanmoins des situations où il est possible d’être dans une pièce, surtout si les personnes qui y étaient, avant vous, sont parties, sans risquer d’être contaminé et de pouvoir se permettre de respirer librement, sans contrainte. Vraiment ?

Nous le savons, le virus est actif pendant des laps de temps différents, selon la matière sur lequel il s’est déposé.

Une personne qui a, sans le savoir, le Covid-19 et qui touche une surface en plastique la contamine pendant 3 jours et un risque de propagation sur une autre personne non infectée touche cette surface et porte ensuite la main au visage (nez, bouche…).

Cela diminue sur d’autres matériaux, pourtant, il est toujours prudent (encore plus avec les variants), quoi que l’on touche, de se laver les mains avec de l’eau chaude et du savon, ou de se les frictionner avec du gel hydroalcoolique. Mais qu’en est-il de sa présence invisible dans l’air ?

Le Covid-19 reste en moyenne 3 heures en suspension dans l’air. Il est donc tout à fait possible, même quand une pièce est vide d’attraper le virus, à priori, surtout quand le télétravail n’est pas de mise et que plusieurs personnes partagent le même endroit.

C’est fort de ce constat que la start-up pando2.com a décidé de concevoir une application de santé qui permettrait de savoir si une pièce est sûre ou non, afin de pouvoir y entrer sereinement pour travailler ou s’il faut appliquer certains gestes.

Un boitier préexistant qui a été revisité pour la crise sanitaire :

Alors comment cela fonctionne ? La start-up pando2.com s’est basée sur un boitier qui existait déjà, bien avant l’apparition du virus et qui est censé contrôler la qualité de l’air, dans un espace confiné, comme un open space, par exemple.

Fonctionnant grâce à des capteurs, cet objet informe les personnes présentes qu’il est temps de renouveler l’air, par exemple, par le biais de l’aération, quand le taux de CO² est trop élevé, du fait de la présence d’un certain nombre de personnes en un seul et même endroit.

Un objet déjà pratique, mais qui, grâce (ou peut-être devrions-nous plutôt dire « à cause ») du Covid-19 a trouvé un autre destin.

Sachant que le virus tend à stagner plus facilement dans certaines conditions, l’application qui a été élaborée prend donc en considération trois facteurs essentiels pour qu’une pièce soit considérée plus à risque qu’une autre : la température de la pièce, le taux d’humidité ambiant  et donc le taux de CO².

Comment fonctionne l’application ?

Chaque personne qui télécharge l’application pando2.com peut, avec un QR Code, avoir une estimation très précise de la qualité de l’air. Pour sa santé, elle peut alors éviter la zone, le temps que le niveau de danger baisse.

Pour cela, pas de surprise : il faut procéder au renouvellement de l’air ambiant. Cela ne passe bien entendu pas par la climatisation, mais bien par le fait d’ouvrir les fenêtres pour que l’air vicié sorte et soit remplacé par de l’air sain.

Les autorités de santé recommandent, pour des zones de travail avec plus de 6 personnes (et ce, même si elles respectent la distanciation physique de 1 mètre minimum et si elles portent le masque) de renouveler l’air toutes les heures, pendant au moins 15 minutes.

Pour rappel, ce n’est pas parce qu’il a été prouvé que le virus reste présent dans l’air qu’il peut infecter les personnes. Au fil du temps, il perd de sa force et la contagiosité s’amoindrit.

Mais à l’heure où l’on estime que le variant britannique ou encore le variant africain seraient jusqu’à 74% plus contagieux que la souche originelle, mieux vaut prévenir que guérir, quand le télétravail n’est pas possible.

 

 

Articles Récents

Articles Similaires