in

CovidAnosmie : une application qui a du nez

shutterstock_1870645942

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'bimber_img_caption_shortcode_width' not found or invalid function name in /home/clients/91a0af9d7fba19d50f4cc250cc02fe05/sites/siliconwadi.fr/wp-includes/class-wp-hook.php on line 292

Odorat perdu pendant la covid?

Anosmique

Anosmique
shutterstock_1718980477

Fièvre, toux : au début de la pandémie, les français guettaient les premiers symptômes du Covid-19 ; tellement semblables à ceux d’un rhume classique. Pourtant, un phénomène n’a pas tardé à apparaitre, chez de nombreux patients : la perte d’odorat. Maintenant guéris, ces derniers constatent que l’anosmie (le nom scientifique expliquant ce trouble) persiste.

Covid-19 et perte d’odorat : un symptôme qui perdure dans le temps

A ne pas confondre avec le nez bouché ; symptôme là encore habituel quand on a un début de rhume ; l’anosmie correspond à une perte partielle ou totale de l’odorat. C’est d’ailleurs souvent ce qui amène les patients à effectuer le test ; car l’anosmie ; mieux que tout autre symptôme ; fait réellement partie du tableau clinique de ce virus et le test est presque toujours positif. Pourquoi ? Parce qu’à moins d’avoir eu un accident ou une maladie infectieuse ; aucune pathologie, a priori ne provoque la perte de l’odorat.

Si les médecins tentent d’expliquer le phénomène, intimement lié au coronavirus, il n’est que peu étudié. Ils travaillent en état d’urgence, alors que les cas se multiplient ainsi que les décès, malgré deux confinements et des périodes de couvre-feu.

L’anosmie ne met pas la vie des personnes en danger, même si elle touche plus de 70% des personnes infectées en France. D’autres pays limitrophes sont plus touchés, pour des raisons inconnues avec 86% en Belgique.

 

C’est pour l’instant uniquement un indicateur de la maladie qui trouve sa résolution de lui-même, quand les autres effets du Covid-19 s’amenuisent. Le fait, d’ailleurs, d’avoir ce symptôme, peut être considéré comme une relative bonne nouvelle car il se rencontre le plus généralement dans les formes légères de l’infection. L’anosmie, dans le cas de la pandémie, touche indifféremment les adultes et les enfants.

Ce qui peut inquiéter pourtant, c’est que cette perte d’odorat n’ait rien à voir avec la sphère ORL (le nez ou encore la bouche). Ce serait le bulbe olfactif ; que l’on trouve à la base du cerveau ; qui serait impacté ; avant que le système immunitaire entre en jeu, pour aider les personnes atteintes. Les poumons et le système sanguin ne sont pas ou peu touchés par le phénomène. Les neurones olfactifs ; heureusement se régénèrent.

Beaucoup de personnes qui sont  touchées par ce symptôme le voit disparaitre,  en général en deux semaines maximum ; avec la guérison.

Pourtant, on constate que 5% des personnes atteintes voient le phénomène durer dans le temps, même après plusieurs mois. Invalidante, l’anosmie ne permet pas aux personnes de sentir les odeurs et de prendre plaisir à manger, par exemple ; sachant que la perte de goût peut y être associée à 46%.

L’anosmie peut-elle être définitive ? Personne ne peut encore répondre à cette question, ce qui ne peut qu’angoisser les personnes qui en souffrent quotidiennement.

Une application, pourtant, pourrait leur permettre de retrouver l’odorat.

Comment fonctionne l’application et est-elle fiable ?

CovidAnosmie est éditée par la société Kelindi qui se spécialise dans les applis relatives à la santé.

Elle est gratuite et il est possible de la retrouver sur le site covidanosmie.fr. L’outil part du postulat que si certains neurones olfactifs ont été détruits ; mais qu’une régénération est possible, il suffit de les aider, en rééduquant son nez.

La rééducation olfactive n’est pas un phénomène nouveau et elle est utilisée depuis 2014 ; avec l’approbation du monde médical. Elle permettrait d’améliorer les symptômes à 63%.

Pour cela, l’application vous aide dans la réappropriation de votre sens olfactif. Deux fois par jour, vous devez inhaler certaines huiles essentielles qui ont fait leurs preuves dans ce domaine, à savoir le citron, l’eucalyptus, le géranium et le clou de girofle.

Ces HE sont très concentrées, pour optimiser les chances de réussite. Matin et soir, l’appli vous explique comment reprendre le contrôle de votre nez et de ses sensations, en inhalant ces produits 100% naturels. Par contre, si l’application est gratuite, il vous faudra débourser un peu moins de 40 euros pour acheter les 4 fioles qui doivent être de très bonne qualité. Le protocole ; immuable ; doit perdurer jusqu’à ce que vous ayez récupéré votre odorat.

 

PDF

De quelles manières les éditeurs PDF sont-ils utiles aux entreprises?

GAMING ET ENVIRONEMENT

Gaming et impact environnemental : les solutions