WhatsApp : attention au méchant malware

Cela pourrait être le titre d’un dessin animé japonais. Pourtant, il est fort probable que la plateforme s’en amuse. A l’heure où WhatsApp perd du terrain face à des concurrents comme Signal, un malware pourrait s’emparer des données personnelles des utilisateurs.

WhatsApp en chute libre

On peut dire qu’en peu de temps, l’application est en train de tout perdre. Pour rappel, rachetée par Facebook, les conditions d’utilisation sont censées changer le mois prochain.

Les personnes qui l’utilisent ; pour pouvoir le faire gratuitement ; doivent accepter que certaines données personnelles puissent être librement exploitées par le géant américain. Ce dernier souhaiterait (en tout cas, c’est l’explication donnée) proposer un parcours utilisateur plus fonctionnel et ciblé.

Celles qui ne souhaiteraient pas suivre le mouvement se verraient alors basculer vers un fonctionnement payant. Bien sûr, la demande fait débat auprès des internautes ; d’autant que des applications similaires, gratuites et protégeant les données existent. Si plusieurs correspondent à ce profil, Signal et Telegram se démarquent nettement depuis quelques temps et tendent à conquérir du terrain, auprès des utilisateurs déçus et en colère.

Dans ces conditions, on pouvait déjà s’attendre à une chute vertigineuse de WhatsApp. Mais le sort semble s’acharner avec l’arrivée d’un malware.

Que peut vous faire le malware de WhatsApp ?

Comme tous les malware, on peut s’attendre au pire et nous aurions raison. Entre le fait de dérober vos mots de passe et vos coordonnées bancaires, si vous avez un smartphone fonctionnant sous Android, le temps vire au sombre pour WhatsApp, mais aussi pour les millions de personnes qui pourraient être touchées par la présence de ce malware sur leur mobile.

Pour l’activer ; rien de plus facile ; ce qui augmente le risque : il suffit de répondre à une simple notification que vous recevez, émanant d’une personne infectée qui utilise, comme vous, l’application. Un réflexe pour beaucoup et qui ne vont pas réfléchir plus longtemps.

Ce « faux contact » vous demande de cliquer sur un lien. Ici pas de nom bizarre qui pourrait vous mettre la puce à l’oreille. La marque Huawei y est même citée, et ce pour vous demander de télécharger quelque chose. Le lien pointe vers le Google Play Store.

Ne vous y fiez pas : malgré une imitation presque parfaite, ce n’est pas du tout la boutique Google. Un autre problème, puisque peu de gens se méfieront, habitués qu’ils sont à télécharger par ce biais de nouvelles applications pratiques ou ludiques.

Comment se prémunir du malware présent sur WhatsApp ?

Dès que l’on clique sur le lien, le malware se propage dans votre smartphone, en vous sollicitant pour des autorisations ; ce qui là encore ; est censé évoquer un site sérieux qui prendrait des mesures pour garantir votre sécurité. Alors que c’est tout le contraire qui se trame.

Le temps que vous consacrez à tout cela est largement suffisant pour aller au plus loin dans le système de votre téléphone afin de prendre toutes les informations nécessaires.

La personne qui a découvert le malware tend à rassurer. Pour l’instant, il s’ingénie à vous abonner à des sites étranges ; mais la possibilité qu’il puisse arriver à prendre vos coordonnées bancaires n’est pas à écarter, bien au contraire.

Si le malware utilise une fausse application Huawei, il est évident qu’une fois que les dégâts auront été faits et qu’une parade sera trouvée, les personnes qui sont à l’origine de ce virus pourront utiliser le nom d’une autre marque en laquelle les utilisateurs ont confiance, pour recommencer.

Une seule solution : tant que l’application n’est pas redevenue fiable, mieux vaut éviter de cliquer sur tout lien, même si vous connaissez la personne qui vous l’envoie. Ou…quitter WhatsApp pour de bon.

 

 

Articles Récents

Articles Similaires